Le Ministère de l’Éducation nationale ne veut pas reconnaître les familles homoparentales.

Pas de familles homoparentales dans l’Éducation nationale.

Le Ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et la rapporteuse Anne-Christine Lang (LREM) ont donné un avis défavorable à un amendement porté par des députés LREM. Ils estimaient que le changement réclamé ne relevait pas du domaine législatif. Pourtant, depuis le mariage pour tous, rien n’a été modifié au niveau des formulaires d’inscription.

Le but de cet amendement voté aujourd’hui par l’Assemblée nationale consiste à modifier tous les formulaires de l’Éducation nationale pour y faire figurer : Parent 1 et Parent 2 à la place de Père et Mère.

Valérie Petit (LREM) à l’origine du texte et élue du Nord a rappelé que beaucoup de formulaires d’état civil, d’inscription à la cantine ou d’autorisation de sortie scolaire portaient toujours les mentions père et mère, en ne tenant pas compte du vote de la loi pour le mariage pour tous et de l’existence de familles homoparentales. Elle a été soutenu par une autre collègue LREM Jennifer de Temmerman ainsi que le socialiste Joaquim Pueyot :

Vous n’imaginez pas les conséquences lorsque des enfants ne se sentent pas traités comme les autres.

Le député LR Xavier Breton a dénoncé cet amendement :

Quand j’entends dire que c’est un modèle dépassé, je rappelle qu’aujourd’hui, dans les unions célébrés, mariages ou PACS, plus de 95% sont des couples homme-femme.

Pour ce député, stigmatiser les parents homosexuels n’est rien, car ils ne représenteraient que 5% des couples de parents.

 

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Le Liban et la répression LGBT…

Les forces de sécurité libanaises ont à plusieurs reprises perturbé des événements sociaux concernant les droits humains relatifs à la

Fermer