inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le mois des fiertés disiez vous ?


07 juin 2019 - lemarquis


Criminel ? Qui l’est  ? La haine ou l’amour madame ?

Vous êtes honteuse madame ? Vous vous réclamez de la religion catholique ? Quel est donc l’enseignement du Christ ? La bêtise humaine ou l’ouverture aux autres ? Mieux, l’intégration et l’inclusion des autres ? De l’Autre ? Gràce à des personnes de votre acabit, des actes tels qu’il s’en est produit un à Londres est toléré.

Je vous rappellerai humblement la notion de crime, définit à la foi par la loi et par tous les dictionnaires francophones…
Qui est coupable de crime. Synonymes : assassin, coupable” 

Ces deux hommes sont juste “coupables” de vouloir aimer et transmettre. Il n’y a rien de criminel ou meurtrier dans leur action, volonté. C’est bien l’inverse. Ils transmettent leur amour.

Ceci à l’inverse est un crime.

Mélania Geymonat, hôtesse de l’air de Ryanair âgée de 28 ans, était en route vers la ville de Camden dans un autobus avec une femme, Chris, lorsqu’un groupe de quatre hommes homophobes les a approchés. Après les avoir harcelés avec des insultes anti-gays, ils ont exigé qu’elles s’embrassent devant eux pour les divertir. Quand elles ont refusé, les quatre hommes les ont agressés et volés. Mélania a écrit sur Facebook, à côté d’une photo où elles sont recouvertes de sang, comment les hommes les ont harcelé : “Ils ont commencé à se comporter comme des voyous, exigeant que nous nous embrassions pour pouvoir regarder, appelant des« lesbiennes »et décrivant des positions sexuelles. “Je ne me souviens pas de tout l’épisode, mais le mot” ciseaux “est resté dans ma mémoire. C’était seulement eux et nous là-bas. Pour tenter de calmer le jeu, j’ai commencé à faire des blagues. J’ai pensé que cela pourrait les faire partir.”

“Chris a même prétendu qu’elle était malade, mais ils ont continué à nous harceler, à lancer des pièces et à devenir de plus en plus enthousiastes. La prochaine chose que je sais, c’est que Chris est au milieu du bus en train de se battre avec eux. «Sur un coup de tête, je ne suis allée là-bas que pour constater que son visage saignait et que trois d’entre eux la battaient. Ensuite ce que je sais, c’est que je suis frappé. Je me suis senti étourdi à la vue de mon sang et je suis tombé en arrière. Je ne me souviens pas si j’ai perdu connaissance ou non. Soudain le bus s’est arrêté, la police était là et je saignais de partout. Nos affaires ont également été volées. Mélania est en arrêt de travail depuis et attend toujours de savoir si son nez est cassé. «Ce qui me contrarie le plus, c’est que LA VIOLENCE EST DEVENUE UNE CHOSE NORMALE, qu’il est parfois nécessaire de voir une femme qui saigne après un coup de poing…», at-elle ajouté. «Je suis fatigué d’être pris pour un OBJET SEXUEL, de découvrir que ces situations sont habituelles, d’amis gais qui ont été battus JUSTE PAR FACILITÉ. Nous devons subir le harcèlement verbal ET LA VIOLENCE CHAUVINISTE, MISOGYNISTIQUE ET HOMOPHOBE parce que quand vous vous levez, merde, comme cela se produit. «En passant, je suis reconnaissante à toutes les femmes et à tous les hommes de ma vie qui ont compris qu’AVOIR DES COUILLES, C’EST QUELQUE CHOSE DE DIFFÉRENT. J’espère seulement qu’en juin, mois de la fierté, des choses comme celle-ci pourront être prononcées à voix haute, pour qu’ils arrêtent de violenter ! » La police métropolitaine a confirmé qu’elle enquêtait sur l’attaque. Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi nous avons toujours besoin de Pride – avez-vous lu ce qui précède ? Pour les haineux, avez vous lu ce qui précède ?
La honte doit changer de camps.

Merci monsieur le député.

Maxime Minot relève le niveau de la politique française. Ou pour le moins celui d’un parti qui semble sombrer. Sa prise de parole faisant, je ne parlerai pas de “Titanic”. Même si je le crois, il sourira à ce mot malheureux.

“L’homophobie a désormais un ou plutôt des visages. Ces regards effarés, ces figures tuméfiées, ces pommettes défoncées, ces lèvres fendues”. C’est par ces mots que Maxime Minot, député de la septième circonscription l’Oise, a débuté sa question au gouvernement.
Le 5 juin 2019 à l’Assemblée Nationale, l’élu Les Républicains a pris la parole pour dénoncer les violences homophobes. “À Lille, Paris, Besançon, Lyon, des femmes et des hommes sont menacés, insultés et parfois même frappés parce qu’ils sont homosexuels” a-t-il déclaré depuis sa tribune.
Après deux minutes de discours, le trentenaire a été largement applaudi par ses confrères parlementaires, qui se sont même levés pour lui offrir une standing ovation.

Sinon, moi je souffle… grâce à savoir que de tels politiques sont dans honnêtes.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Le président des philippins guérit ! Et comme un boomerang…

Enfin, cela dépend de quoi... pour le président philippin. Rodrigo Duterte s'est exprimé au sujet de l'homosexualité qu'il considère comme...

Fermer