inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le mois des fiertés ou des haines dévoilées ?


05 juin 2019 - lemarquis


L’Alabama ou l’autre pays de la haine ?

Cette histoire nous rappelle de manière crue qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir jusqu’à ce que nous ayons complètement éliminé le fanatisme. Un maire de l’Alabama a appelé à l’assassinat de personnes LGBTQ dans une publication sur Facebook – qu’il a maintenant supprimée -, affirmant que ce serait le seul moyen de “supprimer le problème”. Le maire de Carbon Hill, Mark Chambers, a nié avoir fait ces commentaires au début, mais a ensuite avoué. La chaîne de télévision de Birmingham, WBRC, a fourni une capture d’écran des commentaires qu’elle a lus par téléphone.
Cela a eu lieu après que Chambers a publié sur sa page Facebook un graphique indiquant: “Nous vivons dans une société où les homosexuels nous commandent sur la morale, les travestis nous commandent sur la biologie humaine, les bébés tueurs nous commandent sur les droits humains et les socialistes nous commandent sur les questions économiques.” Un ami a commenté l’article : «En donnant à la minorité plus de droits que la majorité. Je déteste penser au pays dans lequel mes petits-enfants vivront, à moins que nous ne changions quelque chose et je pense que cela nécessitera une révolution. ” Chambers répondit : «La seule façon de le changer serait d’éliminer le problème. Je sais que c’est mauvais à dire, mais sans les tuer, il n’ya aucun moyen de le réparer. ” Lorsque confronté au sujet de son poste anti-LGBTQ, Chambers a tenté de nier que c’était le sien et a prétendu que c’était sur la page de quelqu’un d’autre.

Il est rapidement revenu sur ses propos, affirmant ensuite que le message était destiné à être un message privé et direct à un ami. “Je n’ai jamais rien dit à propos de tuer des gays ou quoi que ce soit du genre”, a-t-il ajouté. Le journaliste lui a relu le message et Chambers lui a répondu: «C’est une révolution. C’est vrai ! S’il y a une révolution dans ce pays, les deux côtés de cette population seront tués. ”

La WBRC rapporte que Chambers s’est alors fâché et s’est plaint de la confidentialité, et a déclaré que sa page Facebook n’était pas destinée au public, alors même qu’il reconnaissait que les paramètres de confidentialité de cette page étaient, en fait, rendus publics. Il les changea plus tard en privé. Chambers est devenu maire de Carbon Hill en 2014 et dirige une ville de 2 000 habitants.

Et durant ce temps en France…

Un abbé mélange homosexualité et pédophilie, ben voyons… Mais que fait la police ! Je ne vais rien ajouter à mon propos, je le crains, cela risquerait de dépasser ma pensée ou pas.. Certes, en plus, c’est juste à vomir.

.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Les personnalités attaquées parce que différentes.

Romain Burrel insulté et molesté hier matin dans le métro parisien... L'agresseur de Lyes Alouane punis par le Tribunal. Le...

Fermer