inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le propriétaire chinois de Grindr désire remettre l’application en Bourse, mais en dehors de Chine.


30 juillet 2019 - David Chevalier


Malgré la guerre commerciale USA et Chine, Grindr pourrait tout même réussir à revenir en Bourse.

 

Le propriétaire chinois de l’application de rencontre Grindr Beijing Kunlun a annoncé mardi vouloir remettre en route son projet d’introduction en Bourse . La société chinoise spécialisée dans les jeux en ligne avait payé 93 millions de dollars étasuniens en 2016 pour acquérir 60% de Grindr. Beijing Kunlun affirme désormais posséder 98,75% du capital.

Feu vert américain.

L’introduction en Bourse bloquait suite à une loi de Pékin obligeant les sociétés à fournir des données sur leurs utilisateurs. Selon des informations du Wall Street Journal publiées en mars, l’administration américaine avait ordonné à l’entreprise chinoise de céder Grindr.

Le Comité pour l’investissement étranger (CFIUS) craignait que des utilisateurs américains se servant de l’application ne soient victimes de chantage si le gouvernement chinois exigeait des données auprès de la maison mère.

Beijing Kunlun a revu sa copie et affirme dans un communiqué vouloir coter Grindr sur une place boursière « hors de Chine continentale » :  Hong Kong, Shanghai et Shenzhen sont donc exclues. Ceci pourrait être un premier signe de « paix » dans la guerre commerciale entre les USA et la Chine.

En France, il y aurait environ 250 000 utilisateurs réguliers sur l’application Grindr.

Crédit photo : Grindr.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Pays-Bas : des pédophiles veulent intégrer l’inter-LGBTi+

Ce n'est pas une invention des folles se prénommant Agnès, mais bel et bien l'initiative des pédophiles aux Pays-Bas. À...

Fermer