inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le regard peut tuer… C’est Abdellah Taïa qui va vous le conter.


28 octobre 2019 - lemarquis


Un jour, j’ai “admiré” un homme avec insistance dans le métro. Pire, j’ai osé le regarder à plusieurs reprises dans les yeux. Et en sortant ensemble à la station Châtelet, il m’interpellât. “Vous savez tous les barbus ne sont pas islamistes”. Pauvre homme, s’il avait su. Je le regardais en me disant que David serait tomber raide dingue de lui. Qu’il allait sans doute ou revenait d’une salle de sport et qu’hélas pour nous, il devait être hétéro. Tout cela était bien loin d’une considération autre…

Mais ce que j’ai lu d’Abdellah Taïa du coup me fait peur et me rend triste…

Parce qu’un regard tue.

On est libre ou on n’est pas libre (en France )?
Cette oeuvre, de la grande artiste sud-africaine Marlene Dumas, s’intitule “The Trophy”(au musée MCA Chicago).
Deux soldats français punissent une Algérienne qui a osé résister à la colonisation. Fiers, ils l’exhibent complètement NUE devant tout son village. On prend la photo. C’est archivé. Marlene Dumas la trouve des années plus tard et en fait cette oeuvre incroyablement forte qui dénonce la permanence du colonialisme dans nos vies. Et qui rend un peu de justice à cette femme algérienne… La semaine dernière. Paris. Métro. Ligne 8. Devant moi, une femme arabe qui porte le foulard. Les portes s’ouvrent. Un couple monte.La femme blonde se met aussitôt à nous regarder, la femme arabe et moi, d’une manière fixe, une attaque frontale: elle est à la fois terrorisée et haineuse. Elle ne baisse pas ses yeux. La femme arabe se tourne vers moi: elle a les larmes aux yeux, elle a très très très peur. Mais qu’a-t-elle fait pour recevoir autant de racisme décomplexé? Je crie à l’autre, la femme blonde: Il y a un problème? Elle ne répond pas et continue de nous regarder avec autant de haine et de rejet et de trouille. Elle pense peut-être que nous sommes deux terroristes et que nous allons nous faire exploser d’une seconde à l’autre. Je crie de nouveau. Il y a un problème? Je prends le bras de la femme arabe. Je ne le lâche pas. Le mari de la femme blonde nous jette un regard froid. Rien à foutre… Le train s’arrête. Les portes s’ouvrent. Le couple descend. La femme arabe éclate en sanglots… Scène ordinaire de la vie quotidienne des Arabes et des musulman-e-s dans la France d’aujourd’hui… Salam et Salam à vous tou-te-s

Que je voudrais consoler cette femme et mon frère Abdellah.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Besançon : Extorsion avec arme, ils piègent leur victime sur un site de rencontre gay.

La vigilance reste de mise sur les sites et applications de rencontre. Après les sites de rencontre en ce début...

Fermer