inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le terrifiant témoignage de Julia.


03 avril 2019 - lemarquis


“La douleur part, mais l’humiliation reste”

Quelle doit être mon attitude face à ce que cette jeune femme de 31 ans a vécu ? Seulement lui apporter tout mon soutien ? Lui dire que le déferlement de haine qu’elle a vécu, elle l’oubliera ? Que ce traumatisme dans 5 ans, nous en rirons ? Que les commentaires haineux ou racistes consécutifs aux différents articles sur tous les supports médias ne sont rien ?
Non.
Mon attitude ne peut qu’être lui dire que réellement je suis contrit par ce qu’elle est obligée de subir. Qu’Inverti est avec elle. Que nous sommes ses frères en humanité.
Dimanche 31 aout, je publiais un “bisou gay du dimanche” légèrement différent. Et peu de temps après la terreur s’abattait sur la jeune Julia. Elle a donné une interview exclusive au Huffpost. Ce jour, soutenue et défendue par Stop Homophobie, elle va déposer plainte.

Nous sommes bien en France en 2019.

Voici quelques très courts passages de l’interview de Julia. Terrifiants, édifiants, insupportables, inhumains.

“Je n’avais rien demandé. Je voulais prendre le métro. Là, trois hommes m’ont bloqué le passage et l’un d’eux m’a dit: ‘Hé, mais t’es un homme toi!‘. Je n’ai pas voulu répondre et j’ai tenté de les éviter, mais ils m’ont retenue en disant que je devais répondre à leur question. L’un d’eux m’a alors touché la poitrine en s’étonnant que j’aie effectivement des seins… J’ai dégagé sa main en lui disant de ne pas me toucher. Il a alors sorti son sexe et m’a demandé de ‘lui faire du bien’. J’ai voulu partir et remonter les escaliers. D’autres hommes m’ont jeté de la bière du haut des marches, m’ont insultée. Un homme m’a giflée. Ensuite c’est là que la vidéo commence”. 

A ce moment là, la vidéo que j’ai mise en ligne, que vous retrouvez ci dessus et que vous pouvez sur les RS ou sur d’autres supports média commence. Malheureusement pour elle, son calvaire ne s’est pas arrêter à cela. Consécutivement à son exfiltration de cette foule haineuse par des agents de sécurité de la RATP ; ces mêmes agents l’ont appelée “Monsieur”, l’ont sermonnée… Je vais m’arrêter là.

Je laisse la conclusion à Gandhi :

“Le monde est fatigué de la haine”.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Brunei, le “monde” se mobilise.

Brunei. Le 3 avril 2019. Contrairement à la pensées d'aucunEs, les politiques français se mobilisent autour de la nouvelle législation...

Fermer