Depuis ce mercredi 16 mars, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes peuvent enfin donner leur sang !

Contrairement à certains raccourcis, la restriction du don du sang ne touchait que les hommes ayant des relations avec des hommes, et essentiellement, pratiquant la sodomie. Cette interdiction remontait à la crise sanitaire dû à la pandémie du VIH dès 1983.

Juillet 2016, les hommes homosexuels pouvaient théoriquement donner leur sang uniquement s’ils n’avaient pas eu de rapport sodomite pendant une période d’un an, une interdiction déguisée. Trois ans plus tard, la loi est modifiée et la période d’abstinence est réduite à quatre mois.

2022, c’est l’application du communiqué du Ministre de la Santé Olivier Véran retirant cette discrimination vis-à-vis de la pratique sexuelle.

Des restrictions tout de même.

Devant l’expansion du chemsex chez les personnes homosexuelles tout comme chez les personnes hétérosexuelles, des questions sur la consommation de drogue seraient présentes dans le formulaire. Il en est de même pour les personnes prenant la PrEP, elles ne pourront prétendre donner leur sang. Il en est de même pour les personnes prenant le traitement d’urgence contre le VIH suite à une exposition. Quatre mois sont attendus entre la dernière prise de médicament et l’éventuel don du sang.

Santé – Olivier Véran change d’avis sur le don du sang

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte