inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

L’Homophobe Israel Folau va venir faire pénitence en France.


28 janvier 2020 - David Chevalier


Licencié par la fédération australienne de rugby pour ses propos homophobes, le sportif a trouvé un club en France.

Après les nombreux refus des équipes du Top XIV, les Dragons Catalans de Perpignan ont accepté de le prendre dans leur équipe. Il participera donc à la Super League Européenne.

Pour rappel, en avril 2019, ce fervent chrétien évangélique avait publié sur son compte Instagram un premier message homophobe sur les réseaux sociaux :

Attention ! Alcooliques, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver.

Ce jeune homme a également affirmé que si l’Australie était en train de brûler, c’était à cause du mariage gay légalisé dans son pays.

Le président des Dragons Catalans, Bernard Guash a tout de même bien voulu rassurer tout le monde :

Nous voulons donner à Israel une nouvelle opportunité de briller sur les terrains. Nous n’approuvons et ne partageons pas les propos d’Israel fondés sur sa croyance religieuse sincère. Nous ne partageons ni ne tolérons ses opinions et nous sommes totalement attachés à ce que notre club et notre sport soient ouverts et accueillants pour tout le monde. Nous pensons que ce genre de propos ne devraient pas être exprimées publiquement, en particulier par un sportif de haut niveau. Nous avons un accord signé avec le RFL.

Le Président du club n’a rassuré personne dans le monde du Rugby à 13. Si nous comprenons ses propos, il aurait le droit d’être homophobe mais chez lui.

Dans un communiqué commun, la Fédération anglaise de XIII ainsi que la Super League ont exprimé leurs inquiétudes :

Nous accordons une grande valeur à la réputation de notre sport et donnons la priorité à l’inclusion de la diversité. Nous déplorons les commentaires (homophobes) du joueur. Mais la responsabilité morale de faire signer un joueur revient aux clubs. Le joueur n’a pas été reconnu coupable d’un crime et nous avons reçu des garanties du joueur et du club sur son futur comportement. Il y a cependant un fort sentiment que cette décision va détourner beaucoup de gens attachés à notre sport. Je préfère prévenir les Dragons Catalans là-dessus. Mais la Super League n’a pas un droit de veto sur la signature de joueurs…

Nous verrons bien dans quelques semaines si Israel Folau est bien en train de faire pénitence ou si au contraire, il va persévérer dans son homophobie. Aimez-vous les uns les autres disait-il…

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Sandrine, Barbara et Zoé – ÉPISODE 1

Deux papas qui aiment, qui s'aiment Emil et Yo. Chez Papa Papou à la découverte des couples homoparentaux. Le second...

Fermer