L’homophobie est toujours bien présente selon SOS Homophobie.

Le nombre de témoignages continue toujours d’augmenter.

L’association SOS Homophobie a publié son rapport (que vous pouvez acheter en version papier afin de soutenir leurs actions). Pour l’année 2019, l’association a recueilli 2 396 témoignages, soit une augmentation de 26 %. Les chiffres sont encore plus alarmants au niveau de la transphobie : + 130 % !

Nous sommes fort heureusement loin des records de 2013 durant les débats sur le mariage pour tous atteignant les 3 517 témoignages. Mais la tendance n’est pas du tout encourageante.

Niveau visibilité, les couples de femmes sont en premières lignes. Une femme est le plus souvent victime d’homophobie quand elle est en couple. 58 % des agressions homophobes à destinations des femmes le sont quand elles sont en couple dans l’espace public. Pour les hommes, 22% des témoignages concernent des agressions homophobes quand ils sont eux aussi en couple dans l’espace public.

Ces chiffres illustrent une réalité alarmante : les garçons / hommes homosexuels se font le plus souvent agresser quand ils sont seuls car ils seraient « plus visibles » et donc une cible facilement repérable pour les homophobes.

Sur Internet, en 2019, les agressions homophobes continuaient d’augmenter. Selon l’association, elle aurait recueilli 56 % de témoignages en plus concernant une agression sur Internet.

Une génération LGBTi qui aspire à plus de visibilité.

Les personnes LGBTi à travers le monde et en France continuent de sortir définitivement du placard. Cette visibilité dérange fortement les homophobes qui eux non plus ne se cachent plus. Ils se cachent tout de même derrière leurs religions, partis politiques et associations pour justifier leur rejet de l’homosexualité ainsi que des personnes trans.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte