L’homophobie : des paroles aux actes !

Un week-end très sombre pour la liberté.

tour-effeil-gay-color

Une nouvelle fois, la liberté a été attaquée ce week-end. Dans la nuit de samedi soir à dimanche soir, la boite de nuit Pulse Club à Orlando en Floride s’est faite attaquer par Omar Mateen. Après avoir fait allégeance à Daesh, cet agent de sécurité a pris ses armes et est allé vider ses chargeurs dans une boite gay à plus de 200km de sa résidence. Le mobile, s’il lui en fallait un, serait un élément déclencheur. Cet homme que son ex-femme considère violent, aurait vu un couple de mecs s’embrasser dans la rue.  Il n’aurait pas aimé la scène et ça serait à cet instant que l’homme aurait commencé à réfléchir à son acte.

Il n’est pas un inconnu des services de renseignement américains car Omar Mateen aurait été très proche d’extrémistes religieux. Il a été interrogé et placé sous surveillance à deux reprises dans le passé puis laissé en liberté. Ce jeune homme de 29 ans aurait également appelé la police avant de commettre la tuerie.

Le même jour, sur le côte Ouest se trame une autre tuerie.

Un homme ayant un arsenal d’armes et d’explosifs a été arrêté par la police chez lui dans la localité de Santa Monica, une ville de bord de mer qui jouxte Los Angeles. Dimanche matin, la police découvre dans sa maison des armes ainsi que des matériaux dangereux pouvant être utilisé pour la fabrication d’explosifs.

La police indiquera également qu’il y aurait un lien avec la Gay Pride qui se tenait à West Hollywood. C’est le voisin qui aurait alerté la police ce qui a permis d’éviter le pire.

Des loups solitaires :

Pour l’instant, les enquêteurs se demandent si les deux attaques ont un lien même si ça parait peu probable. Pour l’attaque d’Orlando, il semblerait qu’Omar Mateen aurait eu quelques indications venant de terroristes yéménites, c’est ce que semble annoncer les médias américains.

Timidité française :

Il aura fallu attendre plusieurs heures pour que les médias français relatent l’histoire alors qu’elle était racontée par des centaines de témoins sur les réseaux sociaux et relayée par The Sun et la BBC pour l’Europe. Et il y a eu des maladresses comme à France 2 où la journaliste annonce que c’est la liberté sexuelle des jeunes qui a été visée. Ça fera plaisir aux moins jeunes. Mais ils ne sont pas les plus à blâmer car plusieurs journalistes ont eu beaucoup de difficultés à dire dès le départ que la boite était une boite gay.

François Hollande fera également le dérapage du jour en indiquant que l’effroyable tuerie homophobe d’Orlando a frappé l’Amérique et la liberté. La liberté de choisir son orientation sexuelle et son mode de vie.

francois-hollande

Le tweet a bien sur était effacé mais sur Internet rien ne se perd. Il faut croire que pour certains français, les homosexuels sont jeunes et choisissent leur orientation sexuelle car c’est tellement plus fun d’être gay que d’être un vieil hétéro.

Mais en France, nous sommes également un pays humaniste et contre la violence car nos propres homophobes ont condamné l’attaque. Ainsi la Manif pour Tous et Christine Boutin ont vivement compati à la peine des américains et des familles endeuillées. Même le raciste et homosexuel Florian Philippot se prend de courage pour dénoncer un acte envers les homosexuels.

Pourtant ils ne sont pas si différent d’Omar Mateen, car lui ses armes sont ses fusils et eux se sont leurs mots.

Hommages :

Il y a eu plusieurs hommages à travers le monde notamment à Paris avec un rassemblement spontané. Des bâtiments se sont éclairés aux couleurs de l’arc-en-ciel. La mairie d’Orlando a également dressé le Rainbow Flag.

A Paris, l’Hôtel de Ville va également arborer le drapeau multicolore ainsi que la bannière étoilée, a annoncé par ailleurs Mme Hidalgo en ouverture du Conseil de Paris. La Tour Eiffel se mettra également aux couleurs arc-en-ciel en mémoire aux personnes décédées mais également pour une raison technique : il est impossible de projeter les étoiles du drapeau américain et puisque les couleurs sont bleu, blanc et rouge, il aurait été difficile de faire la différence entre cet éclairage et l’Euro 2016.

L’UEFA condamne par ailleurs ces actes homophobes mais il serait impossible de faire une minute de silence avant chaque match aujourd’hui. C’est vrai, ils sont morts mais ils était avant tout des pédés !

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte