Et il aura fallu attendre plus d’un an de débats.

Ceci faisait pratiquement un an que le sujet était sur la table des discussions de l’Organisation Mondiale de la Santé. C’est aujourd’hui chose faite, l’OMS vient de rendre public sa onzième version de la classification internationale des maladies et a retiré la transidentité de la catégorie des «troubles mentaux et du comportement», au bénéfice d’une nouvelle section : «non-conformité de genre».

L’OMS a indiqué qu’avec cette nouvelle version, la CIM «était en adéquation avec le XXIe siècle et reflétait les avancées importantes dans les domaines de la science et de la médecine» depuis la dernière grande mise à jour, au début des années 1990.

Rappelons tout de même à l’OMS que la transidentité tout comme l’homosexualité existait bien avant l’apparition de certaines religions. Ce n’est donc en rien une mode ou un style de vie de ce XXIème siècle.

Un premier pas.

La CIM-11 sera présentée à l’Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2019, pour adoption par les États Membres, et entrera en vigueur le 1er janvier 2022. La classification publiée aujourd’hui est un aperçu préalable qui aidera les pays à planifier leur utilisation de la nouvelle version, à en établir des traductions et à former les professionnels de la santé.

Un premier pas donc à surveiller jusqu’en 2019 car dans le monde, la transidentité est souvent décriée comme une maladie mentale. Dans certains pays, la transidentité tout comme l’homosexualité est passible de la peine de mort, suite à une décision de justice ou un épuration ethnique.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Amazon Echo fait son comming out

Amazon tient à se démarquer et n'hésite pas à ringardiser la concurrence. Amazon, le géant américain a lancé depuis plusieurs...

Fermer