inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Mali : un premier pas pour lutter contre l’homophobie a été écourté par les religieux.

Un manuel pour expliquer la sexualité s’est vu interdit à cause d’une demande pour diminuer l’homophobie.

Financer par les Pays-Bas, le ministère de l’Éducation nationale malienne voulait initier une réflexion sur l’éducation sexuelle à destinations des adolescents.

Mais hélas, c’était sans compter sur les responsables religieux, comme un certain Mahmoud Dicko, l’un des responsables musulmans les plus écoutés du pays.

Dans un dialogue imagé, il était demandé à un élève d’être « indulgent à l’égard d’un homosexuel »  dans un pays où l’homosexualité n’est pas illégale mais où les personnes LGBTi sont victimes de discriminations d’actes de violence “punitive” commis par des membres de leur famille ou de leur entourage, selon un rapport de l’ONG américaine Freedom House.

Dans ce dialogue, plusieurs leaders religieux y ont vu un enseignement de l’homosexualité. Pour eux, il serait interdit de traiter de sujets liés à l’homosexualité ou l’homophobie à l’école. Un débat qui les rapproche étrangement à certains mouvements en France.

Face à cette bronca, relayée par plusieurs associations musulmanes, le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a annoncé mercredi dernier l’arrêt du projet.

Peu de voix se sont hélas élevées pour critiquer la décision du gouvernement. Certains internautes ont toutefois souligné que d’autres questions liées à la sexualité, comme les grossesses précoces ou les maladies sexuellement transmissibles (MST), risquaient de pâtir de l’abandon du projet de manuel.

Crédit image : Google

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Apple a retiré une application homophobe de son App Store.

Il a quand même fallu faire une pétition pour ça. Le géant Apple a daigné retirer une application homophobe suite...

Fermer