Lilly Wachowski revient sur les trois premiers épisodes de Matrix, saga culte de science-fiction ayant bousculée tous les codes.

Lilly et Lara Wachowski sont les deux réalisatrices de Matrix, dénommées auparavant The Wachowski Brothers et maintenant The Wachowski. En 1999, le grand public les découvre dans les salles obscures avec le film Matrix, film qui a marqué le monde du cinéma non seulement par ses effets spéciaux, mais également par son intrigue principale. Certains y voient un parallèle avec Aux aventures d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, compte cité dans le film, Simulacres et Simulation de Jean Baudrillard ou de l’Allégorie de la Caverne de Platon.

Des hommes et des femmes enchainé·e·s qui découvrent une autre vie possible, en dehors de celle qui leur avait été destinée. Déjà en 1999, plusieurs parallèles avaient été faits avec les conditions des LGBTi rejetant le dogme de la société patriarcale. Lilly Wachowski va aujourd’hui encore plus loin en affirmant dans une interview pour Netflix que Matrix avait été conçu, peut-être inconsciemment, comme une allégorie à la transidentité.

Je suis heureuse que l’intention initiale ait été révélée. Le monde de la production n’était pas prêt pour ça à l’époque. (…) Quand on fait des films, cette forme d’art public, peu importe l’art que vous libérez dans l’univers, je pense qu’il y a un processus de lâcher-prise, parce qu’il entre dans un débat public. J’aime l’idée que nous, en tant que public, on peut interagir avec une forme artistique de manière évolutive, non linéaire, qu’on peut toujours parler de certaines choses d’une nouvelle manière.

Lilly Wachowski déclare même qu’un personnage aurait dû être gender-fluid. Il s’agissait du personnage de Switch, une femme dans la Matrix et un homme dans le monde réel. Hélas, à l’écran, le personnage est resté exclusivement féminin.

La Warner avait confirmé (avant la crise de la Covid-19) la date de sortie du quatrième opus de la saga qui devrait sortir le 19 mai 2021.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Russie : meurtre d’un jeune influenseur ouvertement gay.

Ali Zabirov, connu sous le pseudo d'Egor Gromov, est décédé à 23 ans, tué par strangulation chez un ami. Le...

Fermer