Matthieu Delormeau dénonce qu’il y a trop de « folles » dans les émissions.

Lui qui dit ouvertement être la « Salope » de Barcelone.

Encore un qui aurait mieux fait de se taire. Pour défendre Karine le Marchand et sa sortie sur les mecs virils gays, Matthieu Delormeau, chroniqueur dans l’émission TPMP sur C8 va alors partir dans laïus qui est à l’inverse de ce qu’il est.

Les seuls gays qu’on met pour que ça fasse de l’audience, que ce soit les Queers, Secret Story, Benoît  du Mag’que j’adore, on met tout le temps des folles parce que ça fait de l’audience et c’est rigolo. Jean-Phi Janssens, Jarry, j’adore, c’est très drôle. Mais les gays c’est pas ça. Et au contraire, le fait qu’elle dise oui je veux mettre des gays, qui justement, ne sont pas ça, qui ne cassent pas le poignet et ne font pas les folles en permanence, je trouve ça très intelligent, qu’elle montre les vrais gays, ce sont ça aussi, ce sont des gens normaux. Au contraire, que les autres (les critiques attaquant Karine le Marchand) se taisent. Et que la télévision arrête de mettre des caricatures à l’antenne.

Pour information, Karine le Marchand avait dit ceci :

C’est un homme extraordinaire, très loin des clichés dont on peut affubler les homos quand on ne les connaît pas, c’est-à-dire très efféminés, qui font du bruit et beaucoup de moulinets avec leurs bras. Même si je n’ai rien contre ces homos-là, ce n’est pas ce que je voulais. Pour la première fois, un programme familial en prime time va montrer, avec subtilité, juste un homme qui aime un autre homme. Et j’en suis très fière.

La visibilité des personnes homosexuels, bisexuels et transgenres pose problème.

Difficile de pouvoir s’identifier aux personnes ouvertement homosexuelles dans les médias. Si vous êtes une personne avec des origines, une femme, un/une transgenre, un/une bisexuel(le) ou un/une homosexuel(le) vous avez surement déjà dû vous dire « Et merde, encore une caricature ».

Le problème de la société médiatique, c’est qu’elle montre une image de la société attendue par les téléspectateurs qui est complètement différente de la réalité. Hélas, une personne maniérée, faisant du bruit, fera toujours plus parler que l’agriculteur gay que tout le monde aura oublié d’ici un an.

Le culte de l’image fait vendre, sinon un chroniqueur apportant que très peu d’actu, ne serait déjà plus sur un plateau, hormis s’il entretient le culte d’une vision. Retirez à Matthieu Delormeau ses muscles, et vous retrouvez Benoit du Mag’. Rien ne change, la posture est la même.

Le problème n’est pas que ces deux hommes soient à la télévision. Le problème est que ces deux personnes, entre autre, sont très souvent une parodie d’elles même à la télévision.

Combien de personnes n’osent pas faire leur comming-out à cause de ce genre de personnages médiatiques ? Quand vous êtes devant votre téléviseur, en famille, et que vous voyez toujours et toujours les mêmes caricatures se faisant chahuter par votre entourage, comment pouvez-vous trouver du courage pour faire votre comming-out ?

Ces parodies d’elles mêmes, cachent, de part leur couverture médiatique, d’autres acteurs, journalistes, chanteurs ou présentateurs ouvertement homosexuels. Ces acteurs, journalistes, chanteurs et présentateurs qui, grâce à leur courage, arrivent à diffuser une image plus large des homosexuels pouvant aider à l’entreprise d’un comming-out tombent très vite dans l’oubli populaire.

Non, tous les gays ne s’appellent pas Steevy, Benoit, Matthieu ou Jean-Phi. Non, tous les gays ne sont pas blonds. Non, tous les gays ne passent pas 6 heures par jour à la musculation. Non, tous les gays ne portent pas de sac à main. Non, tous les gays ne sont pas que passifs. Non, tous les ne sont pas racistes. Non, tous les gays n’ont pas que des femmes dans leur entourage. Non, tous les gays n’habitent pas dans le marais. Non, tous les gays ne pensent pas qu’au cul. Non, tous les gays n’aiment pas  Mylène. NON..

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte