Permis à points et terrasse payante, la Maire de Paris sait se faire des ami·e·s.

À l’heure où le monde de la nuit et de la restauration essaie d’entrevoir une sortie de crise, la Mairie de Paris a proposé deux nouvelles dispositions qui fâchent, en plus des pistes cyclables.

Permis à points.

Comme pour le permis de conduire, la Mairie de Paris désire mettre en place un permis à points à destinations des bars et clubs de la Capitale. Si jamais il y a trop de plaintes pour le volume, la propreté et autres mauvais comportements, le lieu pourrait perdre des points sur leur permis. Et qui dit plus de point dit forcément fermeture administrative.

Paris va vite redevenir la capitale de la délation où chacun va pouvoir nuire à son voisin. La crainte de la Mairie de Paris, est de voir les mêmes scènes vues à Barcelone avec du bruit et du vomi partout.

Le SNEG and Co. s’est fendu d’une déclaration.

Suite aux réunions ce début de semaine sur le nouveau règlement des terrasses, une proposition lors de la candidature de Madame Hidalgo avec « Paris en commun » a ressurgi, à savoir le permis à points pour les bars, les restaurants, les clubs…

Le principe : si les établissements ne respectent pas les règles, ils perdront des points. Je m’oppose fermement à ce projet qui consiste à donner, au même titre que le permis de conduire, un nombre de points aux établissements. Les mauvais élèves aux mauvais comportements vont voir leurs points fondre comme neige au soleil !

Cette proposition est évoquée à l’heure où on reparle des terrasses mais dans l’esprit des riverains, ce permis à points concerne tout l’établissement. Donc, si plus de points, c’est tout l’établissement qui ferme ! Mais pour combien de temps ? De combien de points dispose-t-il au départ ? Quel est le barème des retraits de points ? On ne peut approuver un projet dont on ne connaît pas les détails !

Les pressions de la Mairie et de la Préfecture de Police, l’épée de Damoclès qu’est la fermeture administrative qui nous menace en permanence est suffisante. Une nouvelle culture de la sanction est-elle nécessaire et d’ailleurs, est-elle légitime administrativement et juridiquement ?

Enfin, si nous devions être sanctionnés de points en moins pour une mauvaise gestion de nos établissements, une gestion irréprochable nous vaudra-t-elle des points supplémentaires, un bonus ? Ce serait légitime. Et quelle sera la prochaine étape : un permis à points de bons citoyens, de bon voisins ?

Le SNEG & Co et moi-même resteront très vigilants sur cette proposition de la Mairie de Paris que soutiennent les riverains. Les professionnels seront-ils entendus au sortir d’une crise qui dure depuis plus d’un an ? Nous ne maquerons pas de vous tenir informer de cette situation.

Les terrasses éphémères deviendront payantes.

Autre sujet, les terrasses éphémères. L’année dernière, la Mairie de Paris avait cédé une partie de la voie publique gratuitement aux bars et restaurants. À cause des mesures covid qu’a dû financer la Mairie de Paris cette année, les caisses sont vides. L’option retenue pour renflouer les caisses est de mettre en location cet espace public. Une charge en plus pour les professionnels qui ne verront jamais le bout de cette crise.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Déconfinement : Qui va rouvrir et quand ?

Suite aux annonces, un calendrier est susceptible d'être appliqué à partir de la mi-Mai. Tout est sous condition, voici la...

Fermer