inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


A la dérive sur le net, car il faut rester chez vous…

Ici, une petite réclame...

Cette femme,Gita Ramjee,  était une figure de la lutte contre le SIDA. Qui aurait imaginé que c’est le COVID19 qui l’aurait emportée ? Cette saloperie entraine les gens biens. Alors, s’il vous plait #restezchezvous.

Merci madame.

Plusieurs témoignages ont été reçus par la BBC.

“Elle a consacré de nombreuses années de sa vie à trouver des solutions de prévention du VIH pour les femmes”, a déclaré son collègue et ami Gavin Churchyard à la BBC.

Le chef de l’UNAids, Winnie Byanyima, a déclaré que la mort du professeur Ramjee est une perte énorme en ce moment où le monde a le plus besoin d’elle.

L’Afrique du Sud compte le plus grand nombre de personnes vivant avec le VIH au monde.


L'épisode 3 est en ligne ! Notre invité Johan Cavirot, Président de l'association FLAG! Il répond à toutes nos questions. Au programme également le Pardon envers les homophobes ainsi que l'augmentation des témoignages d'agression à caractère homophobe... À écouter dans L'anonyme Podcast.

Le pays a entamé un confinement de trois semaines dans le cadre des efforts visant à stopper la propagation du coronavirus.

“Le décès du professeur Ramjee est un coup dur pour l’ensemble du secteur sanitaire et de la lutte mondiale contre le VIH / sida”, a déclaré dans un communiqué le vice-président sud-africain, David Mabuza,.

“Avec son décès, nous avons en effet perdu une championne de la lutte contre l’épidémie du VIH, ironiquement dans les mains de cette pandémie mondiale. En son honneur, nous devons tenir compte de l’appel à renverser la courbe en renforçant également nos réponses à cette pandémie et continuer la lutte pour atteindre zéro nouvelle infection au VIH. “

Et durant ce temps là…

En une décennie aux affaires, Viktor Orbán s’est méthodiquement appliqué à saper les fondamentaux de l’État de droit en Hongrie. Loi restrictive sur les médias, refonte du système électoral avantageant sensiblement le Fidesz, Constitution controversée sacralisant l’union homme-femme, monopolisation des manuels scolaires e législation anti société civile ont été validées faute d’opposition assez forte. Aujourd’hui, une “loi COVID19″adoptée ce lundi 30 mars fournit désormais la possibilité au dirigeant magyar pote de Trump, Erdogan et Poutine de gouverner par décrets pour une durée illimitée.

Mais l’espoir reste vivant…

Et un bel ami nous offre un bel instant suspendu.

 

 

Ici, encore une réclame...

.

Par publié le 03 avril 2020

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
De la fraîcheur, de l’amour gay et des artistes toujours mobilisés contre le COVID 19

Lorsque Coline Serreau se fâche... Cela donne ce très beau texte. Dimanche 22 mars. LE MONDE QUI MARCHAIT SUR LA...

Fermer