Une marche blanche a eu lieu dimanche 24 octobre à Mulhouse à la mémoire de Dinah mais aussi pour dénoncer le harcèlement et l’inaction de l’Éducation Nationale.

À Mulhouse, dimanche 24 octobre, il y a eu beaucoup de tristesses, mais également de l’incompréhension. Comment des adolescentes peuvent-elles harceler des personnes jusqu’à la mort et pourquoi le harcèlement que subissait Dinah n’a pas été sanctionné au départ par son collège ?

Tout a commencé il y a un peu plus de deux ans, Dinah était au collège et se confie à certaines de ses camarades sur sa sexualité. Très vite, les moqueries vont suivre avec des insultes homophobes, mais également racistes. Les parents sont très vites alertés par le collège, car ils doivent venir chercher Dinah qui n’avait plus la force de terminer la journée au collège à plusieurs reprises.

Dinah va ensuite changer d’établissement afin de passer au lycée. Un faux espoir, car elle les retrouvera dans la cantine commune aux établissements.

Une marche à la mémoire, mais également pour dénoncer.

La mère ne comprend pas. Pourquoi, le harcèlement ne s’est pas stoppé au collège et pourquoi l’éducation nationale a laissé faire ?

Ma fille a été harcelée pendant deux ans, et pendant deux ans on a fait des pieds et des mains pour que ça s’arrête, mais elles l’ont poursuivie jusqu’à la maison, jusqu’aux réseaux sociaux.

Beaucoup d’enseignants et de CPE se sentent impuissant face au harcèlement scolaire, car il se transforme très vite en cyber-harcèlement sur les réseaux sociaux et messageries, loin des cours de récréation. Chez eux, les enfants sont isolés dans leur chambre, mais tout en étant connecté. Il est ensuite très compliqué de retrouver les preuves. Malgré les plaintes, les enquêtes sont longues et la justice l’est également. Difficile donc de faire stopper rapidement le cyberharcèlement.

L’éducation nationale a mis en place une plateforme afin de dénoncer les harcèlements et l’homophobie dans le milieu scolaire.

Non au harcèlement : 30 20 (numéro gratuit) du lundi au vendredi de 9h à 20h (sauf les jours fériés), et le samedi de 9h à 18h.

Net – écoute : 30 18 (numéro gratuit) et le site netecoute.fr

Crédits images : Éducation Nationale / OSM

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte