Les deux magazines proposent une nouvelle formule en même temps et sortent dans les kiosques toujours en même temps.

Le printemps, c’est l’heure du changement, hélas, pas pour la presse LGBTi+. En effet, les deux meilleurs ennemis têtu· et Garçon Magazine se livrent une guerre de terrain et de positionnement.

têtu· le point qui change tout, ou presque.

Une nouvelle fois, têtu· essaie de se refaire une nouvelle jeunesse. Cette fois-ci, c’est autour du logo. Fini les majuscules, tout passe en minuscule avec le point. Pas n’importe quel point, le point médian, le point de l’inclusivité. Après plusieurs essais dont celui avec le E ajouté, c’est une modification importante qui a été opérée car le magazine n’avait presque jamais changé son logo depuis sa création.

Le premier, c’était durant l’été 1995, ça ne nous rajeunit pas et vous n’étiez peut-être pas né·e. TÊTU appelait ses lecteurs à sortir du placard. Aujourd’hui, têtu· annonce se recentrer sur l’actualité comme l’ose à penser le communiqué :

TÊTU devient donc têtu·, le média qui met les points là où il faut pour que la société soit un espace d’égalité, un média qui met un point d’honneur à visibiliser les parcours et les vies des personnes LGBTQI+, qui pointe au quotidien les défis et difficultés se présentant à la communauté, et qui mettra toujours l’accent sur nos points communs plutôt que sur nos différences. Un point de ralliement, pour éduquer et réfléchir à ce qu’est être LGBTQI+ en 2022.

Fini peut-être les abdominaux, l’actu porno ou encore les publicités avec des produits inaccessibles pour les personnes en dehors de l’intra-muros parisien. Édition à découvrir dès le 16 mars dans les kiosques ou en s’abonnant directement sur leur boutique en ligne. La Une a quant à elle, fait déjà beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Une couverture très politique, sur l’actualité du moment, mêlant ingérence étrangère, homophobie et élection présidentielle.

Garçon Magazine joue la carte politique également à l’approche des élections.

Garçon Magazine nous ressort sa Une avec Macron et un titre fort : L’Homophobie tue ! Sur le faux torse du Président, nous pouvons lire : Manu aide nous à lutter contre l’homophobie. Un clin d’œil à l’édition sortie après l’élection du Président Macron en 2017. Le magazine propose également plusieurs pages sur la politique et les élections à venir.

Si vous ne pouvez choisir, il vous faudra vous séparer d’une partie de vos deniers et en ne craignant pas les sujets doublons au vu des dates de sortie. Allez, c’est pour la bonne cause et peut-être qu’un jour, dans un doux espoir, ces bimestriels sortiront avec un décalage…

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte