Nouvelle condamnation homophobe en Tunisie !

Plusieurs médias locaux ont annoncé la condamnation d’une militante féministe et LGBTi+.

Rania Amdouni est la nouvelle victime de la politique homophobe qui sévit en Tunisie. En effet, la militante avait voulu déposer plainte contre un policier pour propos homophobes. Les choses se sont envenimées et des insultes ont été dites.

C’est ce qu’a retenu un juge qui a exigé six mois de prison ferme pour outrage à un agent et ivresse sur la voie publique.

Rania Amdouni est une jeune militante de 26 ans. Elle milite pour les droits des femmes et des LGBTi en Tunisie. Elle a participé à plusieurs reprises à des manifestations contre le pouvoir en place ainsi que la répression policière.

Début février, une enquête interne de la Police a été diligentée suite au propos homophobes tenus par le policier. Pour l’instant, l’enquête n’a pas eu de suite.

L’avocat de Rania Amdouni a indiqué vouloir faire appel de la décision.

Depuis de nombreuses années, l’homophobie institutionnelle sévit en Tunise. Été 2020, l’ONG Human Rights Watch avait appelé les autorités à libérer deux jeunes hommes condamnés pour homosexualité et à mettre fin à tout test anal.

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Paris – Courrier homophobe reçu en Mairie.

Qui a dit que l'homophobie était uniquement présente sur les réseaux sociaux ? L'homophobie est toujours bien présente dans la...

Fermer