inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Au nom du père, du fils et de ceux qui le renient. Cyril Mokaiesh nous livre encore l’amour.

Catégories : Culture · Musiques · Peoples

Ici, une petite réclame...

”Branleuraliste”, c’est lui qui le dit.


L'épisode 5 est en ligne ! Notre invité Yacine Djebelnouar Président de l'association Shams France. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Cyril Mokaiesh vous ne connaissez pas ? C’est juste le digne héritier de Jean Ferrat, de Gainsbourg, de Ferré ou sans doute un frère pour Grand Corps Malade, nos divers soleils musicaux sur Inverti. N’y a t il pas en lui du Bernard Lavilliers, du San Severino voir même certaines chanteuses réalistes du début du XXe siècle ? C’est encore à creuser tant ses filiations sont diverses, complexes et variées.
Il est un marqueur de Notre société.

C’est enrichi par les couleurs de l’Orient, par les malheurs du démuni qu’il nous propose de toujours être combattant.

Que nous soyons communiste, athée ou bien croyantE, il nous réclame de rester vigilantE. Accepter l’Autre.

Nous ne pensons pas nous tromper en vous écrivant que Cyril prône le respect loin des folies de l’argent, des frénésies des religions, de la politique ou, des soit disantes philosophies.

Chez d’aucunEs, ”on” vous dirait que c’est une belle âme.
Chez d’autres, ”on” vous dirait que c’est un bel homme.
Sur Inverti, nous allons juste nous contenter de vous dire que oui, il est cela. Et surtout, surtout, il est un bel artiste. Il est à déguster sans modération.

Crédit photographique : les internets.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Culture · Musiques · Peoples

.

Par publié le 16 février 2020

Donnez votre avis !

Read previous post:
Lorsque la “machine politique” devient folle ! La haine n’a plus aucune limite. Le Griveaux Gate…

Après les deux agressions verbales et physiques que Jean-Luc Roméro-Michel cette semaine, hier, c'est à Paris que le monde politique...

Close