Le présentateur de l’émission de Touche pas à mon poste sur C8 serait victime d’un dénigrement collectif.

hanouna-ruquier-homophobie

Cyril Hanouna, présentateur de Touche pas à mon poste sur C8 dérange beaucoup de monde. Et dans le monde impitoyable de la télévision, tous les coups sont permis pour tacler le premier.

Le coup le plus simple est la thématique. Là, c’est très simple. Pour Hanouna, son émission navigue entre information média et humour. Et quand une émission humoristique fait trop parler d’elle, elle déplait.

Souvenez-vous du Petit Journal sur Canal Plus quand elle était animée par un certain Yan Barthès. Ce dernier mélangeait les informations politiques à l’humour. Le petit journal entrait dans la nouvelle case infotainment, l’information spectacle.

Et ceci déplaisait au président de la commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP). Il s’était exprimé pour le non-renouvellement de la carte de presse des journalistes de l’émission. En 2012, 12 demandes avaient été refusées dans un premier temps avant d’être accordées par la suite.

Oui Hanouna fait des blagues sur les homos.

Oui, facile pour Yan Barthès de ne pas passer pour un homophobe. L’émission est pro-mariage pour tous et plusieurs personnes de son équipe sont plus ou moins ouvertement homosexuelles. Pour Hanouna, c’est plus difficile, il ne fait pas de politique, parle ou fait des blagues comme la France d’en bas.

Ce qui lui est reproché, l’acharnement humiliante du seul chroniqueur plus ou moins ouvertement homosexuel, selon ses humeurs : Matthieu Delormeau. Un personnage haut en couleur qui s’inscrit pleinement dans la dynamique de l’émission. Ses traits de caractère sont souvent dénoncés par ses camarades de jeu qui sont eux aussi, soumis à la dérision et à l’autodérision.

Mais puisqu’il est homosexuel alors que le présentateur de l’émission ne l’est pas, ça passe mal. Pourtant, une autre personne reçoit très souvent des remarques ou des plaisanteries par rapport à sa sexualité. Mais pour cela il faut quitter le poste de télévision et s’intéresser à son ancêtre : la radio.

Les homosexuels ne sont pas sanctuarisés !

L’homophobie est toujours présente en France et dans le monde, tout comme le racisme. Il est parfois difficile de faire rire sur des blagues concernant les juifs ou les homos. Un juif peut sortir une blague sur les juifs, un non juif serait considéré comme antisémite.

Hanouna est victime de la même chose. Car un autre animateur ne se prive pas de tacler un chroniqueur homosexuel à l’antenne sans faire la moindre vague. La raison, il est homosexuel. Du coup, même les chroniqueurs qui ne le sont pas, ne sont ni attaqués ni attaquables.

Laurent Ruquier anime tous les jours de la semaine sur RTL, première radio de France, son émission les grosses têtes. Et il a pour chroniqueurs un certain Laurent Baffie ou encore un ancien de la télé réalité et ouvertement gay : Steevy Boulay.

Et le protégé de Laurent Ruquier n’est pas épargné, loin sans faut. Dans l’émission datée du mardi 20 décembre 2016, Steevy Boulay racontait une anecdote sur sa décoration de Noël où il mettait en avant les boules qu’il accrochait dans son jardin. Forcément, tout le monde rigole car l’équipe fait un lien très rapide avec les boules des prétendants de Steevy.

L’allusion commence dès le début de l’émission puisque Laurent Ruquier affirme que la crèche de Steevy est prête, là aussi allusion à sa sexualité et son fessier.

Une citation sur les salles de shoot permet à Laurent Baffie de dire que Steevy Boulay en a une dans son slip. Là encore, le présentateur rigole ainsi que le public. Une nouvelle de Baffie à propos d’un problème de conjugaison dans le livre de Steevy Boualy :

Je prends au hasard, page 182, il le retournit et il l’enculu.

Bien sûr tout le monde rigole (nous compris) sauf l’intéressé. Et tout ceci en seulement 7 min 30 d’émission.

Personne dans l’équipe de Ruquier ne reçoit à ce moment de l’émission autant de blagues sur sa sexualité. Est ce un fait exprès ? Steevy subit-il une humiliation ? Est-il victime sans le savoir ? Ou pire, est-il piégé dans ce système du showbiz où quand tu te plains tu es mis dehors ?

Aucune réaction de l’AJL, Association des journalistes LGBT. Rien non plus sur Facebook. Personne ne crie au scandale.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Jean-Marie Le Pen compare les homosexuels au sel : quand il y en a trop, c’est imbuvable.

Lors d'un Facebook Live organisé par les journalistes du Figaro, Jean-Marie Le Pen a pris soin de ne pas épargner...

Fermer