PMA : Les extrémistes de droite se sont mobilisés massivement et informatiquement contre la PMA pour toutes !

Alors que le CCNE prépare la synthèse de la consultation publique, les sites de la Manif pour tous et des autres organisations d’extrême droite se glorifient avant l’heure.

Plusieurs associations ont déjà alerté le gouvernement que leur plateforme participative avait été victime d’une sur-activité des partis et groupuscules néoconservateurs. Sur les sites de la Vie ou encore de la Manif pour tous, vous pouvez voir dès à présent des articles annonçant fièrement la victoire du NON au niveau de la PMA pour toutes.

Les articles vont même plus loin, ils affirment que les français seraient majoritairement contre donc la PMA pour toutes, mais aussi contre sa prise en charge par la sécurité sociale.

Or pour l’instant, la PMA est autorisée pour les couples hétérosexuels mariés, pacsés ou en concubinage. Et elle est remboursée dans toutes ces situations.

Une mobilisation pas très honnête.

Comme toute consultation informatique, il est très facile pour un développeur de créer des petits scripts permettant l’envoi de données presque automatiquement. Les internautes n’ont plus qu’à cliquer sur un seul bouton. Les votes et les commentaires partent tout seul.

Avec ces méthodes, vous l’avez compris, il est très facile de biaiser des résultats. A cela, ajoutons une participation très active des militants contre la PMA.

Pour Joël Deumier, de SOS homophobie, ces résultats sont tout simplement pipés.

La Manif pour tous a noyauté les débats. Les anti-PMA ont utilisé des programmes informatiques qui génèrent automatiquement des textes et des votes. Ce ne sont pas des pratiques conformes à l’esprit citoyen de ces États généraux.

Guillaume de Thieulloy, directeur de plusieurs sites catholiques conservateurs et d’extrême-droite, spécialiste de la mobilisation numérique des catholiques répond quant-à lui que ce sont les paroisses qui se sont mobilisées :

Il est en revanche très clair que nos militants se sont sur mobilisés (..) que la nomination de Michel Aupetit, médecin et spécialiste de bioéthique, comme archevêque de Paris a joué un rôle important dans cette mobilisation des paroisses, que l’Église institutionnelle s’est vraiment bougée.

Du côté des militants pro PMA, la participation et les campagnes ont été moins actives. Ceci peut s’expliquer du fait que le sondage iFop commandé par le journal La Croix en janvier 2018 indiquait que les français y étaient favorables à 60%. De plus, trois instances de la République ont également donné leur feu vert à la PMA pour toutes : le Comité consultatif national d’éthique (CCNE), le défenseur des droits et le Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Quel poids pouvons-vous donner à cette consultation ?

Le résultat de cette consultation nous montre clairement que les conservateurs, le plus souvent de droite et d’extrême droite sont encore très mobilisés contre les égalités homo-hétéro mais également homme-femme. Quand vous lisez leurs sites, la femme est souvent considérée avant tout comme femme d’un mari puis mère de beaux petits enfants.

Ces extrémistes affirment que ceci est le modèle français et qu’il faut le respecter car c’est dans nos traditions. Ce qui est totalement faux quand nous nous intéressons à minima à l’Histoire de la France.

Que faire ?

Il faut continuer dans la pédagogie et affirmer que la famille française n’a jamais été comme le voudrait le formatage voulu par la Manif pour Tous. Cette organisation rejette les françaises et les français qui sont en situation de familles monoparentales, recomposées ou homoparentales. Et il faut leur rappeler que leur réalité de la famille n’est en rien ce que vivent les français(e)s dans leur vie de tous les jours.

 

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte