cedh

Ils veulent porter l’affaire devant la Cours Européenne des Droits de l’Homme.

Quatorze maires anti-mariage pour tous décident de faire de la résistance et d’engager une procédure devant la Cours Européenne des Droits de l’Homme car ils s’estiment “violés” de leur droit à un procès équitable. En effet, le conseil constitutionnel a refusé de reconnaître la clause de conscience.

MDR

Il faudrait d’abord qu’ils revoient la définition du mot violer ainsi que le sens des droits de l’Homme. Aucune instance ne leur a donné raison, ils vont donc essayer de voir si l’Europe, qu’ils dénoncent en parti, peut leur donner raison. L’hypocrisie atteint donc son paroxysme. Eux qui se battent jours et nuits contre cette Europe, demande maintenant de l’aide à l’Europe.

Mais ils y croient à fond.

Contrairement à son règlement intérieur, le Conseil constitutionnel a réduit le délai d’intervention, n’a pas examiné l’intérêt spécial des intervenants ni transmis leurs écritures aux parties et réciproquement, ne les a pas convoqués ni même mentionnés à l’audience, évitant ainsi de répondre à leurs arguments, arguent les maires déboutés dans un communiqué.

Qui sont-ils ?

Malgré nos efforts pour trouver la liste de ces maires, nous n’avons aucun noms à vous donner. L’ensemble de la presse ne cite que quelques départements, rien de plus. Mais nous espérons avoir l’appui de la communauté pour nous envoyer la liste des noms, soit en commentaires ou soit via notre compte Twitter.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Après la France, la Finlande ?

Le mariage pour tous fait écho en Finlande. La Finlande pourrait être le onzième pays européen à légaliser le mariage...

Fermer