inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Échec de la Manif pour Tous en Slovaquie


08 février 2015 - David Chevalier


Mais pas de progrès non plus envers les homosexuels au niveau du mariage et de l’adoption.

carte europe slovaquie

Hier, samedi 7 Février, les habitants de Slovaquie étaient appelés à renfoncer l’interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel. Cet appel a été lancé par une initiative populaire dirigée par Aliancia Pre Rodinu (l’alliance pour la famille), l’équivalent Français de la Manif pour Tous mais sans affiliation.

Échec donc pour les conservateurs, le taux de participation n’a pas atteint le pourcentage suffisant pour valider le vote. En effet, pour qu’un referendum d’initiative populaire soit validé, il faut que le nombre de votant soit supérieur à la moitié des inscrits sur les listes électorales. Or hier, il n’y avait que 21 % des 4,4 millions d’électeurs qui se sont déplacés aux urnes.

Les conservateurs annoncent tout de même leur victoire !

90 % des votes étaient pour inscrire dans le marbre cette interdiction constitutionnelle. Anton Chromik, de l’alliance pour la famille s’est quand même félicité de ce score sur les chaines de télévision slovaques :

Les questions ont été clairement posées et 90 % des gens ont répondu oui. Oui à la famille, oui au mariage de l’homme et de la femme, c’est extraordinaire.

Boycotte :

Les associations des droits LGBT avaient demandé à boycotter le référendum qu’ils jugeaient inutile au vu des textes déjà en vigueur. Tout comme en France, les débats ont laissé la parole à  des fondamentalistes religieux qui ont hélas propagé l’homophobie dans le pays. Le président Andrej Kiska a tenu à exprimer ces regrets à la suite de son vote :

Je ressens une tristesse et une désillusion après ce que ce référendum a apporté à notre pays.

Rappelons que la Slovaquie est un pays très croyant puisque plus de 80% de la population se dit chrétiens.

Récupération :

Tout comme en Grèce, la récupération est de mise en France car la Manif pour Tous se pavane devant cette victoire qui n’en est pas une et pour laquelle elle n’a aucune influence. Rappelons tout de même que le mariage homosexuel ainsi que la filiation est autorisé en France ainsi que dans plusieurs pays européens.

carte mariage homos UElégende carte mariage homosexuel UE

L’Europe bouge tout de même et tend vers le mariage pour tous !

9 pays reconnaissent le mariage homosexuel :

  • les Pays-Bas (depuis 2001),
  • la Belgique (2003),
  • l’Espagne (2005),
  • la Suède (2009, avec une disposition obligeant l’Église à trouver un pasteur pour célébrer les mariages religieux),
  • le Portugal (2010),
  • le Danemark (2012),
  • la France (2013),
  • le Royaume-Uni (2014)
  • et le Luxembourg (2015).

10 pays, sans permettre le mariage homosexuel, autorisent une forme d’union civile (« partenariat enregistré » ou « partenariat civil ») pour les couples homosexuels :

  • l’Allemagne (depuis 2001 un eingetragene Partnerschaft spécifique aux couples homosexuels accorde des droits similaires à ceux du mariage, sauf en matière fiscale et d’adoption),
  • la Finlande (2002),
  • la Croatie (depuis 2003, une loi reconnaît le droit au « soutien mutuel » au sein du couple et le droit à la succession),
  • la République tchèque (2006),
  • la Hongrie (depuis 2007, le statut de « concubin » permet d’obtenir un crédit, de faire valoir des droits à un héritage et accorde des abattements fiscaux),
  • la Slovénie (2010),
  • l’Irlande (2010),
  • l’Autriche (2010),
  • Malte (2014)
  • et l’Estonie (2016).

En Irlande du Nord (Royaume-Uni), le « partenariat civil » spécifique aux couples homosexuels accordant des droits équivalents à ceux des hétérosexuels est toujours en vigueur depuis 2004.

9 pays ne reconnaissent aucune forme d’union légale pour les couples homosexuels (Italie, Grèce, Chypre, Slovaquie, Lettonie, Lituanie, Roumanie, Bulgarie, Pologne) dont quatre l’interdisent explicitement dans leurs textes (Pologne, Bulgarie, Lettonie et Lituanie).

Que dit Bruxelles (Union Européenne) ?

Plusieurs résolutions du Parlement européen demandent aux États de l’Union européenne de mettre en place une législation pour en finir avec les discriminations à l’égard des couples homosexuels en termes d’union, de mariage civils ou d’accès à l’adoption et à la parentalité.

Par la résolution du 8 février 1994 (qui fait suite au rapport Claudia Roth), le Parlement européen demande clairement aux États membres de mettre fin à « l’interdiction faite aux couples homosexuels de se marier ou de bénéficier de dispositions juridiques équivalentes », recommande de « leur garantir l’ensemble des droits et des avantages du mariage, ainsi qu’autoriser l’enregistrement des partenariats» et de supprimer «toute restriction au droit des lesbiennes et des homosexuels d’être parents ou bien d’adopter ou d’élever des enfants ».

Sources & crédits photos : Wikipedia / Google Maps / AFP / Reuters

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Méningocoque : elle fait trembler la France Gay !

Par contre si vous êtes hétérosexuels tout va bien ! Alerte rouge ! Non pas à cause des attentats mais...

Fermer