Vous êtes déviants et illégitimes mais on vous aime quand même !

Le plus haut représentant de l’Église catholique dérape devant les représentants français qui restent inertes. Pas certains que cette scène aurait été si acceptée par la droite dans une mosquée.

bfm-Tv-Cardinal-andre-23-moeurs-deviants

Le deuil et la terreur ont hélas encore touché le pays ces derniers temps. Et pour aider à l’union entre tous les français, une grande messe officielle a eu lieu jeudi 28 juillet à Notre Dame de Paris.

Son objectif : faire le deuil et demander aux français de résister à la haine et d’aimer son prochain malgré ses différences. Enfin c’est ce qui était prévu sur le papier.

Le cardinal André XXIII va s’autoriser à lancer une petite phrase à destination des politiques français :

Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation de ces déviances.

L’allusion au mariage pour tous est évidente puisque le cardinal André XXIII a été l’un de ses farouches opposants. Une phrase donc très maladroite dans un moment d’union nationale.

Devant les réactions multiples des politiques de gauche, l’entourage du cardinal a tenu à expliquer les dits propos :

Cette formule visait un ensemble de mesures relatives à la bioéthique, au début et à la fin de vie, à la famille, et se voulait bien plus globale et générale que la question du mariage homosexuel.

Cette explication est pire que la dite phrase. Pour rappel, nous sommes toujours dans le discours d’union, de paix et de deuil et l’Église catholique s’autorise un commentaire sur notre société laïque.

L’Église catholique a tenu à préciser qu’elle n’était pas homophobe et que les homosexuels étaient les bienvenus dans chaque église.

#jesuisdéviant

Très rapidement, sur Twitter, le mot clé #jesuisdeviant a été relayé par de nombreux internautes ainsi que plusieurs personnalités.

Mais pour d’autres, ce n’est qu’une petite phrase de rien du tout, comme le dit très bien la journaliste de BFM Tv, Apolline de Malherbe :

Il y a eu, certes, une allusion au mariage pour tous sur laquelle certains vont peut-être s’accrocher mais enfin, c’était de bonne guerre.

Pour rappel, nous sommes toujours dans une période d’union et de lutte contre la haine. Un petit tacle donc envers la communauté LGBT qui est très mal passé. C’était de bonne guerre, comme si la vie n’était qu’un jeu entre deux camps s’affrontant en permanence.

Un peu d’imagination…

Imaginons cette même phrase dans une mosquée. Pas certain que Nadine Morano aurait su garder son silence ni même un certain Christian Estrosi. Toute la droite aurait condamné l’intrusion des religieux musulmans dans notre société et dans notre mode de vie.

Imaginons que cette phrase soit dite à destination non pas des homosexuels mais des juifs. Pas certain non plus que la journaliste Apolline de Malherbe aurait eu ces mots tout en connaissant l’identité de l’un des actionnaires de son groupe.

Ayons encore plus d’imagination, soyons fou, et imaginons que cette phrase vienne après un attentat homophobe de grande ampleur. Est-ce que Madame Apolline de Malherbe aurait eu ces mêmes propos : oui hélas.

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Actu LGBT : un boxeur gay et un fan de Trump gay

Un boxeur ouvertement gay gagne son combat dédié aux victimes d'Orlando et l'un des co-fondateurs de Paypal et ouvertement gay ...

Fermer