Homophobie : CPE viré d’un collège à cause de la Manif pour tous.

Il travaillé depuis 10 ans dans un collège catholique. Il s’est fait viré parce qu’il était gay !

capture-plus-nouvel-obs

Le Plus du Nouvel Obs a reçu le témoignage effroyable d’un CPE viré à cause de sa sexualité. Le CPE raconte l’envers du décor des collèges catholiques.

Il faut savoir qu’il existe deux catégories de collèges catholiques.

La première catégorie contient les établissements privés sous contrat avec le Ministère de l’Éducation Nationale. L’Église n’a aucune emprise sur eux car ils sont liés par un contrat avec l’État. Les professeurs sont payés, comme ceux du public, par l’État.

La deuxième catégorie de collèges privés inclue tous les établissements gérés par l’OGEC : Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique. Ces établissements ont le même fonctionnement que les établissements publics : un chef, un CPE, des surveillants, des enseignants et des instances.

Ces instances à la différence des collèges publics ont beaucoup de pouvoir. Elles établissent le budget et les sorties scolaires. Mais elles ne s’arrêtent pas là où celles du public s’arrêtent. Le Conseil d’Administration a aussi le pouvoir de licencier n’importe quel employé, avec ou sans raison. Et cela peut même aller jusqu’au licenciement du chef.

L’OGEC n’est pas seule membre de ces instances, il y a également l’APEL, l’association de parents d’élèves. Ces deux instances ont un droit de regard sur tous les programmes et sur tout le monde.

Il ne fait pas bon d’y être gay.

Depuis les grandes manifestations de la Manif pour tous, une chasse aux sorcières a lieu, à l’indifférence générale. Tout le personnel est fiché. Le but : savoir si vous êtes un bon citoyen catholique ou un sodomite.

Certains chefs d’établissement auraient toute la panoplie de la Manif pour tous : mug, parapluie, polo et écharpe. Et ces chefs n’hésiteraient pas à virer le personnel en cas de doute sur leur orientation sexuelle.

Endoctrinement des élèves et des parents.

Mais la traque ne s’arrêtait pas là. Les élèves seraient également fichés et même certains parents. Des fichiers existeraient pour savoir si vous allez à la messe. Si vous n’y allez pas assez souvent, ceci vous serait notifié.

Pour les élèves comme pour le personnel, l’orientation sexuelle serait l’enjeu principal de ces fichiers. En cas de doute, le personnel serait viré. Pour l’enfant, s’il est trop efféminé, il serait fortement invité à quitter l’établissement ou à se repentir.

Les sorties scolaires doivent comporter plusieurs visites religieuses et uniquement de la religion catholique.

Des parents racontent que plusieurs enfants ont reçu des sollicitations nombreuses pour changer de religions et se convertir au catholicisme.

Des chefs d’établissement pilotés par la Manif pour tous.

Dans son récit, le CPE raconte que tous les établissements catholiques ne fonctionnent pas comme le sien. Et dans son combat, il a pu compter sur le soutient de plusieurs parents catholiques.

Ce qu’ils dénoncent tous, est l’ingérence des fanatiques du parti politique de la Manif pour tous (LMPT) dans le fonctionnement des établissement qui ne sont pas sous contrat avec l’État. Ces fanatiques seraient qualifiés d’extrémistes n’ayant rien compris à la foi chrétienne.

L’intégralité du récit est à lire sur le site du Plus du nouvel Obs.

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Bisou gay : Aides et la campagne “Vivez assez longtemps pour trouver le bon !”

La campagne culte d'Aides en 2003 pour inciter l'utilisation des préservatifs lors des rapports sexuels. Conçu sous la forme d'un...

Fermer