Laurent Wauquiez n’est pas homophobe, il a juste le comportement !

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes retire les subventions à trois festivals LGBT dans la région.

wauquiez-triangle

Laurent Wauquiez, un soutien politique de la Manif pour Tous continue dans sa dérive sectaire et homophobe. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de ne plus financer trois festivals LGBT se déroulant dans trois villes de sa région : Lyon, Saint-Étienne et Grenoble.

Ces festivals permettaient de faire vivre la culture LGBT en dehors de Paris mais aussi d’ouvrir le champ des débats et des discussions face aux idées reçus sur les homosexuels.

Un coup de com’ idéologique et non une économie de taille.

Au cumulé, les trois subventions représentaient la somme de 12 000 € sur un budget de 3,127 milliards d’euros pour la région. Soit une économie de 0,00038 %.

Laurent Wauquiez continue donc dans sa ligne conservatrice religieuse. La Quinzaine de l’égalité femmes-hommes a tout simplement été annulée. La raison : la femme n’est pas l’égal de l’homme pour lui. Et de part cette manifestation, il y voyait un lien trop proche avec la théorie du genre.

Et quand on n’a pas de programme pour faire parler de soit, il faut alors trouver des coups médiatiques. Laurent Wauquiez affirme qu’être français, c’est avant tout être chrétien. Il a donc décidé de faire installer une crèche, non pas dans une église mais à l’entrée de l’Hôtel de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Article 2 de la loi du 9 décembre 1905 :

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

Article 18 de la loi du 9 décembre 1905 :

Les associations formées pour subvenir aux frais, à l’entretien et à l’exercice public d’un culte devront être constituées conformément aux articles 5 et suivants du titre Ier de la loi du 1er juillet 1901. Elles seront, en outre, soumises aux prescriptions de la présente loi.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes n’est donc pas une association de culte mais une institution républicaine, elle n’est donc pas autorisée à installer une crèche dans ses lieux ou sur la voie public.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte