inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le Paris Football Gay se dissout dans une lucarne nauséabonde politico-politicienne.


29 septembre 2015 - David Chevalier


Le Paris Football Gay se dissout et retrouve sa liberté de parole face à ses sponsors et face aux socialistes…

paris-football-gay

La nouvelle est arrivée ce matin : le Paris Football Gay se dissout. Petit retour sur cette association et cet évènement médiatique avec un fond de rancune politico-politicienne.

2003 : création de l’association.

L’association a été créée en décembre 2003. Elle est composée d’un club de football amateur et de militants luttant contre l’homophobie dans le football. L’association a pour parrain un ancien footballeur professionnel Vikash Dhorasoo et une marraine et également sponsor Agnès b.

2007 : la charte.

En plus de plusieurs manifestations contre l’homophobie, le Paris Football Gay met en place une charte à destination des clubs de football professionnels s’engageant dans la lutte contre l’homophobie :

  1. Prendre en compte et reconnaître de manière explicite l’homophobie en tant que discrimination
  2. Dénoncer et prendre les sanctions adéquates contre toute attitude homophobe, qu’elle se manifeste par un comportement discriminant, par des agressions verbales ou physiques, ou par des propos insultants en raison de l’orientation sexuelle réelle ou supposée
  3. Promouvoir la diversité dans le milieu du football et assurer la diffusion de messages sur la tolérance, le respect et la dignité, en incluant systématiquement l’orientation sexuelle et la lutte contre l’homophobie
  4. Apporter aide et soutien aux joueurs, entraîneurs ou autres personnes évoluant dans le milieu du football qui pourraient être harcelés, insultés ou mis à l’écart en raison de leur orientation sexuelle
  5. Mettre en place un module éducatif sur la lutte contre les discriminations, y compris l’homophobie, à destination de tous les acteurs du football amateur ou professionnel : un éducateur ou un entraîneur se doit d’empêcher ou de faire empêcher toute forme de discrimination et doit par conséquent y être préparé
  6. Veiller et réagir à chaque signe d’homophobie, et en référer régulièrement aux associations concernées afin de constater l’évolution des comportements dans le milieu du football et d’ajuster les actions à entreprendre.

En 2007, le PSG est le premier club à signer. Il sera suivi de AJ Auxerre, Nice, Saint-Étienne ainsi que six autres clubs. Nice en sera exclu en 2012 suite à des évènements homophobes non condamnés par le club.

2013 : le début de la fin.

Le Paris Football Gay reçoit plusieurs prix pour son combat contre l’homophobie tels que LICRA d’or en 2007,  le prix Tolerancia en 2009 et le prix Pierre Guénin en 2012. Mais en 2013 une crise profonde éclate en interne. Les amateurs du ballon rond quittent le Paris Football Gay pour fonder les PanamboyzUnited.

Le Paris Football Gay se concentre alors sur la prévention via l’information et le débat contre les actes homophobes. En 2015, il travaillera avec la maire de Paris pour officialiser une campagne pour la diversité sous toutes ses formes dans le Football en vue de la coupe d’Europe de Football qui aura lieu à Paris en 2016.

La fin.

Ce mardi, 12 ans après sa création, le Paris Football Gay s’arrête en dénonçant l’hypocrisie de certains de ces sponsors ainsi que de la Marie de Paris. Et le Paris Football Gay met en avant plus particulièrement l’attitude de la Ligue de Football Professionnel et une certaine socialiste et maire de Paris : Anne Hidalgo, appartenance PS.

Le Paris Football Gay remercie Rama Yade (PR, UDI, Républicains) qui était ministre sous le gouvernement Sarkozy (dixit le communiqué) pour son soutien.

Une affaire politico-politicienne ?

A la fin du communiqué, le Paris Football gay déclare regagner se liberté de parole (sic) et promet de faire entendre leurs humeurs. Et son insistance envers certains politiques interpelle.

Alors que nous sommes en pleine campagne pour les régionales (sisi), alors que le FN apparait plus gayfriendly que les Républicains, une affaire de lutte contre l’homophobie éclabousse le PS, initiateur du mariage pour tous.

pfg2

Pire, les détracteurs soutiennent les actions contre l’homophobie de l’ancien gouvernement de droite sous un certain président évoquant l’abrogation du mariage pour tous s’il revenait au pouvoir.

En listant leurs réussites, ils oublient tout de même leur charte de bonne conduite inscrite lors d’un vœux formulé par un  conseiller Front de Gauche et voté à l’unanimité par le conseil municipal de Paris. Pourtant, le Paris Football Gay se félicite de ce pas inscrit dans le long engagement de la Marie de Paris contre l’homophobie comme ils l’affirment sur leur site. Même le conseiller en question, M. Bonnet-Oulaldj ne sera pas cité.

pfg3

Aucun mot non plus pour la Mairie de Paris et de son feu d’artifice multi-couleurs qui a tant fait parler. Aucun mot non plus pour les politiciens de gauche souvent présents à la GayPride organisée par l’InterLGBT (dont ils font partis).

Une si belle histoire pour cette triste fin. RIP.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Bisou gay dans Six Feet Under

Oui Dexter avait une double vie, ce baiser gay en est la preuve ! Tout le monde le connait dans...

Fermer