Le passé est derrière vous, les PD, on vous aime quand même.

Ils ont été des acteurs parmi d’autres de la montée de l’homophobie en France en instrumentalisant la Manif pour Tous.  Ils reviennent bras tendus vers les homosexuels à l’approche de l’élection présidentielle.

nicolas-sarkozy-propos-bayrou-sida

Trop à droite, conservateur, non humaniste, les Républicains ont du mal à faire oublier leur mauvaise image au près du grand public. Public qui va être appelé aux urnes pour les futures élections pour la primaire et la présidentielle.

Depuis les élections régionales, Les Républicains ont du mal à se relancer : la vague bleu n’est pas arrivée comme prévu. Et le départ de Nathalie Kosciusko-Morizet de sa place de numéro 2 chez les Républicains n’a pas aidé pour gagner une image plus humaniste.

Conscient qu’il faut un changement brutal et plus moderne, le parti Les Républicains a donc revu sa copie au niveau du mariage pour tous. Nicolas Sarkozy lui même annonce dans son livre :

Une cérémonie de mariage à la mairie pour les couples homosexuels semble juste, et il ne saurait être question de contester ce droit ni encore moins de démarier les mariés. Ce serait injuste, cruel et, en outre, juridiquement impossible.

Christine Boutin et  Ludovine de la Rochère en arrêt respiratoire !

Jamais elles n’auraient pu croire une telle trahison de leur candidat fétiche. Pourtant, les deux conservatrices catholiques ont du mal à comprendre ce nouveau positionnement de Nicolas Sarkozy vis à vis du mariage pour tous :

CONSTERNATION-REVIREMENT-INCONSTANCE-INCOHÉRENCE !

Pourtant le candidat Sarkozy explique sa position pour faire passer la pilule car pour lui, le plus important est l’union des Français :

Jamais je n’ai eu l’intention de contester la légitimité du mariage homosexuel. Il ne sera donc pas question de démarier les mariés ou de revenir en arrière sur le principe du mariage homosexuel. J’avais pensé à l’époque que les ambiguïtés de la loi Taubira sur certains points imposeraient une nouvelle rédaction. A la réflexion, je crains que, compte tenu de l’état de tension et de division de la société française auquel a abouti la méthode François Hollande, le remède soit pire que le mal. Je ne souhaite donc pas qu’on légifère à nouveau, parce que la priorité doit être de rassembler les Français. C’est un point sur lequel, je l’assume, j’ai évolué, (pages 156 et 157).

Nous pouvons comprendre leur détresse, les pauvres, elles ont été encu£€€$ à sec, pas certain que ça leur plaise.

J’avance et je recule !

Nicolas Sarkozy n’a jamais eu une idée arrêtée sur l’union des homosexuels.

2006 : Nicolas Sarkozy déclare dans Le Figaro Magazine qu’il est opposé au mariage pour les couples de même sexe ainsi qu’à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels. La même année, Nicolas Sarkozy annoncera sur TF1 qu’il est favorable à un contrat d’union civile pour les homosexuels et il défendra la reconnaissance de l’amour homosexuel.

2007 : Le candidat à la présidentielle confirme  son contrat d’union civile pour les homosexuels. S’il est élu, il se promet de le mettre en place.

2012 : Le président et candidat à sa succession aurait hésité à mettre le mariage pour tous dans son programme. Par la suite, le président annoncera qu’il ne peut créer l’union civile car cette union serait inconstitutionnelle. Cette union civile ne peut pas être réservée aux homosexuels.

2014 : Sarkozy annonce ne pas avoir pu faire son union civile à cause de la crise de 2008. Les Français ne l’auraient pas compris selon lui. En fin d’année, il annoncera l’abrogation du mariage pour tous s’il revenait au pouvoir.

2016 : Nicolas Sarkozy affirme ne pas pouvoir revenir sur le mariage pour tous s’il était élu président, ça ne serait pas humain.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte