Les artistes encore vivants : Patouchka Banana, Dalida, Mike Fédée, Florence Foresti,, Yvette Leglaire, Romain Poli !

Pas de théâtre ce soir ! Pas de chanson sur scène non plus ! Les artistes se réinventent ! CertainEs pleurent. Mais beaucoup bougent ! 

Dalida chante dans le prochain James Bond. L’histoire est jolie. Surtout grâce à la musique de William Sheller ! Un belge encore… vous ne le saviez pas  ? C’est bien regrettable. Pourvu que cela ne soit pas coupé au montage ! Nous espérons que Patouchka Banana va l’inviter pour sa prochaine émission ! (effet COVID19).

La culture est morte !

Certes non ! Elle se réinvente ! Combien d’artistes de tous Zhorizons font preuve d’imagination. C’est à nous medias,, public, de les aimer, de les supporter, de vouloir toujours communier avec elles et eux sur scène ou sur écran. Sachons les embrasser en nous montrant solidaires !

La culture, Yvette Leglaire a tenté, pardon, la campagne, elle en est revenue… certains voulaient une messe, Yvette l’a eu !

 

Nous n’avons pas le droit.

Nous n’avons pas le droit de baisser les bras. Alors, n’en déplaise à certains qui sont contre. Et bien tant pis pour elles, eux ! Créons, relayons, chantons, jouons la gloire de la culture, de la création, du partage.
Nous pensons cruellement à notre cher Romain Poli qui souffre comme vous n’avez même pas idée actuellement à Lyon… Nous ne savons même pas à qui il peut le faire croire. Car même lorsqu’il est sérieux cet homme est juste joie.

Inentons, créons, relayons, je reviendrai.

Malgré tout !

Oui, c’est l’ensemble de la “filière” culture qui souffre ! Cela est même immonde ! Car avec culture, se lie partage, se lie technique, se lie l’ombre. Sans théâtre, sans cinéma, sans scène, sans promotion, sans technique ou sans fonds, le public ne trouvera jamais l’artiste. C’est pire avec tous les métiers annexes impactés, jusqu’à l’éboueur… Et oui. Alors, plutôt que de pleurer, soutenons nous touTEs…

Nous sommes fiers et heureux d’être de l’ombre et de soutenir les artistes ! Avec ou sans Roro et le petit Manu, soit dit en passant.
La peau lit tique, c’est pas notre truc sur Inverti. Nous nous contentons des humainEs et c’est déjà énorme… Comme ils disent.

Clin d’œil affectif à une dame, une voisine, une sans voix, en sens unique. Son prénom était Christiane. Elle n’a jamais rien dit. Elle n’a jamais rêvé. Elle a subi sa vie. Mais qu’est ce qu’elle les a aimé ces artistes.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte