La question du dimanche revient sur la campagne médiatique de Mme Boutin dans les médias à propos de la sortie de son livre  : Les insolences de Christine Boutin.

christine-boutin-grand-journal-canal

Elle a fait beaucoup parler d’elle cette semaine, Christine Boutin, celle qui s’est fait condamner à 5 000 € d’amende pour “provocation publique à la haine ou à la violence” envers les homosexuels a été reçue par plusieurs médias télévisés et radios pour la promotion de son nouveau livre : Les Insolences de Christine Boutin. Un livre plus grand public que son précédent ouvrage qui rappelons le n’a pas dépassé les 50 livres vendus faisant de ce succès la pire vente de l’histoire pour un livre politique.

Dans ce nouveau livre, elle y parle de caricatures en son encontre et explique son point de vue par rapport à ces caricatures et à ses opinions. Elle a donc fait une campagne de promotion dans plusieurs médias pour vendre son livre en écartant bien entendu tout débat sur la dernière condamnation.

Un portrait trop consensuel ?

Plusieurs médias et associations défendant les droits des personnes issues de la communauté LGBT se sont demandés si les médias dits “classiques” étaient un peu trop consensuels et bienveillants envers Madame Boutin ou envers la parole homophobe.

La plateforme LGBT Yagg affirme même que le Grand Journal de Canal Plus est “entré” dans le jeu de madame Boutin. Maëlle Le Corre, la journaliste de Yagg insiste sur les propos de Maïtena Biraben en affirmant que la présentatrice serait naïve de croire que madame Boutin n’est pas homophobe.

La journaliste continue son argumentaire en s’appuyant sur une déclaration du Mouvement des Jeunes Socialistes :

Il semble légitime aux Jeunes Socialistes de demander que cette personnalité condamnée par la justice, qui incite à la haine des personnes homosexuelles, ne puisse plus bénéficier des plateaux de télévision pour y déverser en toute liberté ses délires haineux. Les Jeunes Socialistes rappellent que l’homophobie n’est pas une opinion mais un délit réprimé par la loi. Les Jeunes Socialistes invitent tous ceux qui refusent la banalisation de la parole de Christine Boutin et de ses amis intégristes à partager leur campagne et à demander la fin du laxisme audiovisuel dont peuvent bénéficier ces sinistres personnages.

Le Grand Journal de Canal Plus et RMC.

Christine Boutin a notamment donné une interview au Grand Journal de Canal Plus et à la radio RMC, toutes deux détenues par des argentiers proche de la droite. Pourtant, il ne faudrait pas faire de raccourcis un peu trop attifes.

Dans l’interview de Maïtena Biraben, Christine Boutin est soumise à plusieurs questions sur le mariage homosexuel ainsi que sur sa récente condamnation :

Vous n’avez rien à voir avec le Front national, vous n’avez rien contre l’amour charnel, vous n’êtes pas opposée au mariage pour tous par homophobie (…) On n’est pas obligé de vous croire, mais avec ce livre vous nous dites, laissez-moi une chance.

A cela, Madame Boutin répond :

J’ai été mise dans des cases et ça m’est insupportable ! (…) Je ne suis pas dans la pensée unique.

La présentatrice va ensuite insister sur sa condamnation mais Madame Boutin va vite la refroidir. Ceci n’empêchera pas Maïtena Biraben de conclure :

Je voulais vous demander si vous aviez des regrets (par rapport aux propos pour lesquels elle a été condamné) mais je pense que ce n’est pas nécessaire.

Maïtena Biraben a également mis en avant le lien étrange entre un éditeur de livre qui se dit de gauche et pour le mariage pour tous et une femme politique opposée à l’union des couples de même sexe.

Sur RMC, l’émission L’immanquable Grandes Gueules recevant Madame Boutin est très peu audible tellement les commentaires fusent de toutes parts au fur et à mesures des propos tenus par l’invitée. Après un lapsus de cette dernière, le présentateur va même se laisser à imaginer une relation homosexuelle dans la jeunesse de Madame Boutin dans l’hilarité générale. A cela, ajoutons les multiples allers-retours entre les questions sur son livre et son opinion envers le mariage pour tous.

Présente mais pas gagnante.

Certes, Madame Boutin a été très présente dans les émissions médias mais delà à dire qu’elle en soit sortie grandie, il y a de la marge. Madame Boutin a continué à se victimiser devant cette société de la pensée unique. Chose très contradictoire puisque c’est bien elle qui veut nous imposer son mariage unique. De plus, elle a voulu éviter le sujet sur le mariage homosexuel et son penchant homophobe mais le silence laissé à chacune de ces questions ne fait que confirmer ce que nous savons déjà tous d’elle.

Crédit image : Canal Plus

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
MAJ : Bon les homos vous êtes gentils mais pour vos défilés avec vos plumes ça sera pour plus tard !

La préfecture de Paris vient d'annuler l'organisation de la marche des fiertés prévue le 25 juin 2016. Cette année, la...

Fermer