inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Parler inclusion. Parler de toutes les inclusions…


13 septembre 2019 - lemarquis


Sur les frontons de tous les bâtiments publics français, il est écrit,Liberté, Égalité, Fraternité. Tel est la devise de notre république. Tel est le combat, parait-il de notre président, gouvernement et notre parlement. Cette devise forte en sens est elle valable pour touTEs. Rien n’en est moins sur.

Un édito tous les jours ?

Non. Mais là, je ne pouvais rester muet. Nous devrions toutes et tous nous sentir concerné. Nous sommes toutes et tous concernés. Car, la différence fait notre force et notre handicap. Et là, il s’agit de handicap. Les LGBT parents ou non sont concernés. Le handicap comme le rejet de l’autre peut tuer. Là, c’est tout comme. C’est une rentrée qui s’est plus ou moins bien passée pour tous les élèves en école, au collège, au lycée ou en fac. Enfin, pour beaucoup de jeunes, d’enfants. Mais pas pour touTEs. Car, malgré les formidables déclarations de nos ministres, de nos éluEs plus généralement, des enfants sont exclus de l’école de la République.
Le handicap exclue certains enfants de notre école républicaine.

Et çà, Inverti comme tant d’autres, nous le refusons. Pire, nous voyons rouge.

Je relaie le message d’une maman, que nous pourrions touTEs être, de son enfant que nous pourrions touTEs être. Cela n’est pas une rentrée scolaire comme les autres pour tous les enfants parce que différents. Elle a osé “hurler” sur Facebook son désarroi.

Parce que différent.

“Bonjour à tous, je ne suis pas du genre à me plaindre ou à étaler ma vie sur les réseaux sociaux.

Lundi 2 septembre 2019, tous les enfants ont fait leur rentrée scolaire.
Premier jour, le grand jour heureux de retrouver les copains, de découvrir la classe, la nouvelle maîtresse.
Tous sauf Tom et beaucoup d’enfants en situation de handicap dans le même cas…

Lundi nous nous sommes préparés, nous avons fait notre petite photo de rentrée scolaire comme beaucoup. Nous sommes allés voir les listes pour savoir dans quelle classe était Tom cette année.
La directrice de l’école est alors venue nous informer que l’ancienne assistante de vie scolaire de Tom avait été mutée et qu’aucune nouvelle AVS n’avait encore été nommé. On nous a alors demandé de rentrer chez nous

A ce moment là que ressentons nous ? Déception, colère, incompréhension, mise à l’écart….

Je n’ai pas pu retourner travailler, nous sommes vendredi 6 septembre et Tom n’est toujours pas scolarisé…. 😥

Apres plusieurs échanges nous apprenons qu’une personne a bien été nommée et que c’est un problème de signature de contrat.

Pendant combien de temps mon fils ne sera pas scolarisé?
Combien de temps faut il pour signer un contrat? Comment les parents doivent ils s’organiser avec leur travail?
Comment expliquer à son enfant qu’il ne peut pas aller à l’école alors qu’on ne fait que lui dire que malgré le handicap il est comme tout le monde????

La France peut faire de beaux discours sur l’égalité et le handicap ! C’est juste honteux !”

Et aujourd’hui 13 septembre, la situation n’a pas évolué…

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
L’Humarche : Pourquoi une GayPride à la fête de l’Huma ?

Pour les 50 ans des émeutes de Stonewall, le Parti Communiste Français organise une marche des fiertés durant la fête...

Fermer