Poutine s’affaiblit devant les gay-friendly !

La Russie n’a pas réussi à imposer sa vision homophobe à l’ONU !

UN-NORWAY-CYPRUS-PEACEKEEPING-COMMANDER

Souvenez-vous il y a quelques semaines, la Russie voulait mettre son véto sur un texte du secrétaire général des Nations-Unis. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon avait décidé en juin dernier d’octroyer aux couples de même sexe les mêmes prestations (rentes, voyages) qu’aux couples hétérosexuels, à condition qu’ils aient contracté leur union dans un pays où elle était légale.

Avant ce texte, seuls les couples mariés ayant pour origines un pays où le mariage homosexuel était légal pouvaient prétendre à avoir ces prestations. Ban Ki-moo, soucieux de l’égalité parmi les employés des Nations-Unis, a voulu modifier un décret existant. Mais la Russie n’a pas vu les choses de la même façon.

Pour Poutine, ONU veut nuire à la souveraineté des États et a donc mené campagne avec ses pays amis contre ce décret en désavouant le secrétaire général. La Chine, le Belarus et des pays croyants comme la Malaisie ont soutenu Moscou mais cette entente n’a pas été suffisante car le texte a été rejeté par les Européens, États-Unis, Canada, Australie et Mexique : 80 voix contre 43 et 37 abstentions.

Pour l’ambassadrice américaine Samantha Power, M. Ban Ki-moon avait tout à fait le droit de prendre cette décision administrative, qui ne modifie pas les législations nationales. La remettre en cause, a-t-elle plaidé, aurait «créé un précédent dangereux en affaiblissant l’autorité du secrétaire général».

Poutine se voit donc désavoué et n’est donc pas aussi puissant comme il veut le prétendre.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte