Vos chars et vos plumes dans le culs ne sont pas en sécurité !

Hier, le ministère de l’intérieur a demandé à l’Inter-LGBT de Paris de repousser une nouvelle fois la gay pride, à 8 jours de celle-ci.

Vendredi soir, les organisateurs de la gay pride parisienne ont été conviés au ministère de l’intérieur pour une réunion de toute urgence. À huit jours de la marche des fiertés parisienne, le ministère pensait la repousser une nouvelle fois pour la mettre au mois de septembre.

La motivation première serait la sécurité, surtout après les attentats d’Orlando. A cela, il faudrait ajouter la fatigue des forces de l’ordre qui sont en alerte depuis les attentats de novembre. A cela encore ajoutons les manifestations contre la loi travail qui rendraient la mission des policiers très compliquée et très fatigante.

Comment garantir la sécurité des personnes manifestant samedi prochain ?

La réponse du gouvernement, la décaler à nouveau pour la mettre au mois de septembre. Rappelons qu’en Turquie, la Gay Pride a été annulée pour ces mêmes raisons. Pourtant, dans le monde, les Gay Pride ont bien lieu malgré la menace terroriste. Alors pourquoi la France plutôt qu’un autre pays.

Une peur politique.

Le gouvernement met en avant la positon de la France face à Daesh. Pourtant elle n’est pas la seule à combattre. Le problème bien français est la peur d’avoir un nouvel attentat sous la législature PS.

Deux attentats ont eu lieu sous le mandat de François Hollande. Un troisième, serait un nouveau drame pour la nation mais également pour le bilan sécuritaire du président. Un attentat le jour de la Gay Pride, en plus du nombre de morts qu’il pourrait y avoir, sonnerait la fin du gouvernement Valls et Hollande.

De la peur à la parano.

Les socialistes ne veulent pas être responsables et jouent toutes les cartes possibles pour retarder l’attaque de Daesh quitte à bafouer les libertés. Nous commençons notre huitième mois d’État d’urgence. Pourtant il y a eu la COP 21 et l’Euro UEFA 2016.

Et la Gay Pride n’est pas la seule à être sous pression. Des kermesses d’école sont soumises à des règles de sécurité draconiennes de Tourcoing à Narbonne en passant par Clermont. La paranoïa touche donc le gouvernement. Et ceci est déjà une victoire pour Daesh.

MAJ : 27 Juin 2016

Le départ aura lieu du louvre.

MAJ : 26 juin 2016

Le gouvernement aurait raccourci la marche des fiertés de Paris. Initialement prévue avec un départ à Montparnasse, le parcours de 5km a été réduit à 2km. Le nouveau départ aurait maintenant lieu place du Chatelet.

 

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte