Les fanatiques du parti Droit et Justice déboutés par la Justice polonaise !

Il y en enfin une justice dans ce bas monde en ce moment en Pologne. Depuis déjà trop d’années, le parti au pouvoir Droit et Justice encourage les zones anti-LGBTi+, du moins, avant la guerre en Ukraine. Les suspensions de jumelage et les menaces de la Commission Européenne ont freiné l’expansion de ses zones, mais elles sont toujours existantes pour la plupart.

Une de moins !

Le tribunal administratif de voïvodie a statué ainsi le mardi 29 mars 2022 sur la base d’une plainte du défenseur des droits de l’Homme que la commune de Niebylec avait outrepassé ses compétences en instaurant une zone sans LGBT sur son territoire. Dans son arrêt, la justice parle d’une ingérence discriminatoire qui viole le respect et la dignité de la personne, le droit au respect de la vie privée, la liberté d’expression, le droit à l’éducation et aux parents d’élever leurs enfants selon leurs croyances ; des droits fondamentaux protégés par la Constitution polonaise via l’article 32 qui garantit à tous un traitement égal par les pouvoirs publics.

Fin 2019, des plaintes ont été déposées auprès de cinq tribunaux administratifs provinciaux contre certaines résolutions de conseils municipaux visant à contrer « l’idéologie LGBT ». Le Commissaire aux droits de l’homme a demandé l’annulation des résolutions en question compte tenu du conflit avec la Constitution et la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les Polonais et Polonaises se rendent peut-être compte que leur ennemi n’est pas cette fameuse idéologie LGBTi mais plutôt une idéologie venant d’autres pays, surtout venant de l’Est…

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte