inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Portrait : Marie-Thérèse Porchet, la folie douce amère…


06 mars 2020 - lemarquis


Marie-Thérèse est une femme de la cinquantaine habitant à Gland, en Suisse, dans le canton de Vaud.

 
Elle passe une grande partie de son temps au téléphone avec son amie Jaqueline Zbinden — qui est aussi son souffre-douleur et qu’elle aime à traiter sans discontinuer de « bécasse », en particulier lorsque celle-ci, tenant la caméra filmant Marie-Thérèse, ne cesse d’entrer en collision avec divers objets, tels que des murs, des troncs d’arbres, des cadres de portes… — à critiquer sa concierge, Lourdès Lopez qu’elle appelle « la Lopez du cinquième » et son fils « le fils Lopez », trisomique — quadrisomique ; pas méchant, mais pas fini, comme elle dit — et obnubilé par le soleil. Elle donne aussi régulièrement des réunions pour vanter les mérites des Tupperwares à ses voisines d’immeubles, Mme Chamoindet, Mme Fongealaz, Mme Clarisse, atteinte de varices persistantes. Marie-Thérèse est d’ailleurs parvenue à offrir un Tupperware à Ruth Dreifuss, alors Conseillère fédérale (un ascenseur à cornichons, pour l’aider à « supporter [ses] collègues ! »), ce qui provoqua l’hilarité de la Ministre socialiste.
 
Ce personnage plutôt haut en couleurs se plaît à appeler les Suisses alémaniques « les Bourbines » ; qui sont pour elle le pire danger qui soit. Elle ne manque jamais de leur envoyer des pointes plus ou moins cinglantes. Par exemple, pour stigmatiser leur accent et leur façon de parler allemand, elle dit des Bourbines : « Il faut toujours qu’ils salissent tout ». Pourtant, elle craquera pour l’un d’eux : « Rudi », danseur amateur et employé de la banque Migros, qu’elle finit par épouser. Elle eut un chien nommé « Bijou » qui mourut tragiquement, la queue dans la prise, non sans avoir quelque temps auparavant, arraché la pommette de Rose, une amie de Marie-Thérèse, exilée à Wetzikon.
 
Un autre personnage de la vie de Marie-Thérèse est son fils Christian-Christophe, qui vit avec son ami Quentin Garnier. Elle eut tout d’abord du mal à accepter l’homosexualité de son fils, mais s’y est faite et finit par accepter ce couple qui dure depuis plus de dix ans. Lors de son spectacle SuperPorchet, Marie-Thérèse pique sa crise en 2009, Marie-Thérèse annoncera cependant avec beaucoup de surprise que son fils ressort avec des filles, ce qu’elle appelle faire son coming back.
 
2005 fut une année difficile pour elle. À la suite de la mort de son chien, de sa rupture avec Rudi et du départ de son fils de la maison, elle partit en dépression et se retrouva dans la secte « les amis du Soleil ».
 
En 2007, Marie-Thérèse Porchet décide de partir à la rencontre de la partie alémanique de la Suisse avec un nouveau spectacle intitulé Uf Düütsch en Bärndütsch (en) (dialecte bernois du suisse allemand). C’est une première pour un artiste romand. Le spectacle a été écrit en français par lui-même (Joseph Gorgoni) et Pierre Naftule puis traduit et adapté en suisse allemand par Toni Caradonna.
 
Dans la ville de Gland, en 2002, une place a été renommée « Square Marie-Thérèse Porchet ».

Son actualité ?

Elle est en tournée mondiale avec son spectacle “La truie est en nous”.  Enfin mondiale, elle manque à la France, nous bouderait elle à courir dans toutes les salles helvètes ? Ce n’est pas impossible.
Pour suivre toute son actualité ->

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
J’ai pleuré. À diffuser. À propager. À rendre viral ! ”Good parents are good parents. Bad parents are bad parents !”

Voici le discours d'un père, d'un homme, juste d'un homme. Certes, cet homme a une particularité pour certainEs, il est...

Fermer