inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

PreP et capotes les amiEs… Pas d’autre option. Car, nous nous n’aimons pas avoir de telles nouvelles.


22 septembre 2019 - lemarquis


[ Séropo ]
C’est ainsi qu’il nous l’a annoncé. Nous, ce frère, cet homme,nous en sommes fier.
Pourtant, son cul,nous devrions le botter. Nos bras, nos âmes et notre amitié sont à lui.
Bien sûr que ses larmes, sa sueur, sa salive, son amour, nous les partageons.
Bien sûr que sa main dans la nôtre, nous allons la garder.
Bien sûr que nous sommes fier de lui et que toutes ses fantaisies ne sont pas miennes, mais qu’il sait qu’il a nos bras. Il est notre frère.
Mais là, nous lui en voulons un tout petit peu.
Pense-t-il vraiment que je vais soutenir ma main droite levée sur son cercueil ?
Accepterait-il ce jeune frère voir le vieux barbon ouvrir Son Livre et pleurer ?
C’est à lui de vous parler.
Nous t’embrassons cher frère. Les larmes coulent… de rage. Mais, nous sommes TouTEs là pour toi. Mais, par pitié, protégez vous.
 
‘Il est temps pour moi de parler d’un truc qui me tracasse. Je ne sais pas trop comment commencer. Voilà, j’ai appris la nouvelle début Août 2019. Je suis séropositif. Je ne suis pas du genre à dévoiler ma vie privée.
Je n’ai jamais fait de dépistages auparavant, peut-être par peur, car j’ai toujours développé une phobie pour l’univers médical.
Rien que d’aller chez un médecin, c’était une épreuve.
J’ai toujours eu une vie sexuelle particulièrement active, mais après une forte baisse de libido ces derniers mois, une certaine remise en question, je me suis dis qu’il fallait que je prenne soin de ma santé sexuelle. Et finalement j’ai décidé de franchir la cap.
Prise de sang, examens…Et quelques jours plus tard, la réponse, que je redoutais est finalement tombé. Je suis séropo.
Je me suis toujours dit que cela ne pouvait pas m’arriver. Que ça concernait toujours les autres, limite que j’étais intouchable, et pourtant…
Voilà. J’en paie le prix. Cette situation me désole sincèrement. Aujourd’hui, ayant pris conscience qu’il faut absolument que je prenne sérieusement soin de MOI. Je me sens désormais plus que concerné par la lutte contre le VIH, IST et la sérophobie, dont je n’ai pas “encore” été victime.
Aujourd’hui, je me relève la tête haute, blessé mais pas à terre. J’ai eu cette chance, Dieu Merci, d’être entouré de personnes compréhensives qui ont su me rassurer, m’expliquer, m’épauler, et essuyer mes larmes.”

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Zoom : Qui est Romain Ntamack, le plus jeune joueur du XV de France ?

Vous l'avez peut être loupé au réveil, petit zoom sur ce jeune sportif qui risque de faire parler de lui....

Fermer