En France, il est toujours difficile de vivre paisiblement si nous sommes une personne transgenre.

Une centaine de personnes se sont réunies ce samedi 24 avril à Reims pour rendre hommage à une personne transgenre tuée au début du mois d’avril. L’association ExAequo est à l’origine de ce rassemblement. Le Président de l’association a qualifié cet acte d’ignoble.

Pour rappel, le 7 avril au soir, une femme transgenre de 50 ans a été violée et égorgée dans son appartement de l’avenue de Laon à Reims (Marne), en partie incendié. 14 plaies au cou et aux cervicales ont été retrouvées sur le corps de la victime, illustrant la violence de l’agression.

Le procureur de Reims avait retenu la qualification de « meurtre aggravé en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle de la victime ».

La famille de la victime et l’association vont se porter parties civiles.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
PMA pour toutes : réussite et perturbation.

À Paris tout comme Lyon, la mobilisation a été très importante pour les marches lesbiennes en faveur de la PMA...

Fermer