Renforcement du dépistage du VIH

La nouvelle loi Santé avance également sur le dépistage.

French Social Affairs and Health Minister Marisol Touraine leaves after the weekly cabinet meeting at the Elysee Palace in Paris

Il n’y a pas que le don du sang qui a subit des modifications dans cette nouvelle loi Santé. Il y a également le dépistage du VIH.

Le Sida tue encore 1,5 million de personnes chaque année dans le monde. En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH et près de 30 000 personnes ignorent encore leur séropositivité. C’est pourquoi, il est important de rester mobilisé.

Pour faire reculer durablement la maladie, Marisol Touraine souhaite renforcer davantage la prévention et systématiser l’usage du préservatif. Pour rappel, le Gouvernement a baissé, le 1er janvier 2014, le taux de la TVA appliqué au préservatif de 7% à 5,5%, au lieu de l’augmentation à 10% prévue à cette date.

Le dépistage des populations les plus exposées, souvent éloignées du système de santé, doit être renforcé :

  • Les dépistages communautaires par tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) du VIH seront poursuivis et généralisés ; le montant versé aux associations les réalisant sera réévalué à cette occasion.
  • Les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de l’hépatite C, disponibles aujourd’hui en laboratoire et chez le médecin, pourront être réalisés par les associations à partir de mai 2015. Ces tests favorisent le dépistage des personnes les plus éloignées du système de santé, notamment avec des actions “hors les murs” pour “aller vers” les personnes à dépister. Ainsi, les dépistages ciblant des personnes co-infectées par le VIH et le VHC pourront être réalisés.
  • Les autotests de dépistage seront disponibles en pharmacie en juillet 2015. Le projet de loi de santé prévoit par ailleurs que ces autotests soient mis à la disposition des associations pour renforcer les actions de dépistage ciblées en direction des personnes les plus exposées. Ces tests ne se substituent pas aux autres dispositifs de dépistage. Ils viennent compléter l’arsenal disponible pour répondre à des besoins spécifiques. Les utilisateurs de ces tests seront accompagnés dans leur démarche notamment avec une plateforme téléphonique disponible.

Les salles de shoot pour faire de la prévention sur le risque autour du VIH :

Favoriser des stratégies de prévention innovantes : notamment développer la pratique des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) et des autotests de dépistage des maladies sexuellement transmissibles, dont le VIH. La loi permettra aussi l’expérimentation pendant six ans des “salles de consommation à moindre risque”: il s’agit d’espaces supervisés par des professionnels assurant aux usagers de drogues injectables des conditions d’hygiène (pour éviter les risques infectieux) et leur permettant de recevoir conseils et aides spécifiques. Les expériences étrangères ont montré que ce dispositif permettait de diminuer les comportements à risque et les overdoses mortelles.

Crédits photos : Philippe Wojazer Reuters

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Les députés autorisent le don du sang pour les gays !

Les députés français n'ont pas tenu compte des revendications du CCNE ! Souvenez-vous, il y a quelques jours, le CCNE...

Fermer