Santé – Olivier Véran change d’avis sur le don du sang

En 2020, le Ministre de la Santé ne voulait pas retirer la discrimination sur l’orientation sexuelle, mais la crise sanitaire est passée par là.

Les stocks sont vides et l’établissement français du sang continue ses alertes. Mais cette fois-ci, il semblerait que la situation soit encore plus grave qu’à l’accoutumé. Les conseillers scientifiques du Ministère de la Santé ont demandé la fin de la discrimination de l’orientation sexuelle. Elle avait été mise en place en 1983 lors de l’apparition du VIH qui était à l’époque très présent chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

2020, plusieurs partis de gauche avait également demandé le retrait de cette restriction, mais le Ministre de la Santé Olivier Véran avait refusé toute modification. Pour lui, il y aurait toujours un risque. Un homme ayant eu des relations sexuelles avec un autre homme doit avoir une longue période d’abstinence avant de pouvoir donner son sang.

Les hommes sous PrEP ne pourront pas donner leur sang.

À la date du 16 mars, tout le monde pourra donc donner son sang avec les mêmes restrictions comme l’indique le communiqué du Ministère de la Santé :

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé annonce la levée de l’ajournement pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes à partir du 16 mars 2022. Tous les Français, sans discrimination de leur orientation sexuelle, pourront désormais donner leur sang.

Il y a tout de même quelques mises à jour. La prise de traitements pré ou post exposition au VIH conduisent à un ajournement du candidat pour une durée de 4 mois à compter de la dernière prise du traitement. La liste des traitements médicamenteux à elle aussi était réactualisée.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte