La plus haute juridiction de l’île état de Singapour a rejeté un recours contre la loi interdisant les relations sexuelles entre hommes.

Imbroglio autour de la loi interdisant les relations entre hommes sur l’île état de Singapour. La plus haute juridiction de Singapour a rejeté lundi un recours contre la loi interdisant les relations sexuelles entre hommes tout en la qualifiant d’« inapplicable ». Incompréhension pour les militants LGBTi+ qui voulaient le retrait de cette loi, héritage de la colonisation britannique.

Pour les juges, il n’y a pas de risque pour les personnes homosexuelles. La loi qui prévoit d’une peine maximale de deux ans d’emprisonnement pour des actes homosexuels n’est pas applicable en l’état.

Un nouvel échec, mais pas la fin de la bataille.

Ce n’est pas la première tentative des militants LGBTi+. Durant ces dernières années, plusieurs parties civiles et associations essaient de faire retirer cette loi. Même si les droits des personnes LGBTi+ sont limités, voire inexistants en Asie, l’exemple de Taïwan permet d’apporter une espérance sur ce continent.

Crédit image : Plan Apple.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2023 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte