Guido Barilla, fondateur du groupe de la marque a été interrogé sur les spots publicitaires, jugés trop “classique” et “ancienne” en Italie. En effet, dans les différentes publicités, nous pouvons voir une femme qui fait  gentiment les pâtes car c’est son rôle précise le fondateur. Les propos sont venus naturellement sur les couples gays et leur présence dans les spots publicitaires de la marque.

Sauf que le fondateur de Barilla ne l’entend pas de cette oreille. Il précise ne pas être homophobe (sic) mais l’image de la famille est pour lui une femme, un homme et des enfants où la femme prépare le manger de son mari qui a bien travaillé. Nous n’allons pas dire que cette vison est dépassée suite au mouvement en France. Guido continue en déclarant que si les homosexuels aiment les pâtes Barilla, les pâtes de la famille traditionnelle, tant mieux, mais il n’y aura pas de couple gay dans ses publicités. Et si les gays ne sont pas d’accord, ils n’ont qu’à manger d’autres pâtes.

Du coup, les organisations anti-homophobie ont lancé une campagne de boycotte en Italie et aux USA qui ont poussé le fondateur à revenir sur ses mots et à s’excuser. Le mouvement a pris de l’ampleur sur Internet où il est appelé #barillagayte. Les concurrents de Barilla ont réagi rapidement en mettant en scène des pâtes.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Frigide Barjot virée et ignorée !

Elle était l'une des figures importante du mouvement, mais pourtant... Tout le monde se souvient de cette personne, rose, défilant...

Fermer