Chez Disney, tu es une princesse ou tu dégages !

Une mère anglaise a voulu offrir un séjour de princesse à son enfant, problème : il a un pénis en trop !

Nous sommes en 2017, année de l’ouverture dans le monde, de la tolérance, de la bienveillance, de la fin de l’identité de genre, c’est ce à quoi a cru une mère anglaise. Hayley McLean s’est énervée sur les réseaux sociaux du refus de Disneyland Paris. En effet, son fils voulait participer à la journée “Princesse d’un jour”.  Son enfant de trois ans, Noah adore la “Reine des Neige”. Il s’habille souvent avec le costume d’Elsa, s’en dort également avec.

Mais chez Disneyland Paris, il y a une règle d’or : seule les petites filles peuvent participer à la journée “Princesse d’un jour”.

Chère Madame McLean, merci pour votre email et l’intérêt porté à Disneyland Paris. Pour le moment, il n’est pas possible de réserver “Princesse d’un jour” pour un garçon».

Elle a fait plier la multinationale.

Pas du tout énervée d’avoir dépensée une petite fortune pour se rendre à Disney, la mère de famille va alors exposer sa colère et sa haine sur les réseaux sociaux. Plusieurs messages ont été effacé depuis mais l’onde de choc a traversé la Manche.

Donc si je comprends bien, mon fils, qui est tombé amoureux des Princesses Disney à Disneyland, n’est pas autorisé à vivre les mêmes expériences que les petites filles qui viennent au parc, simplement parce qu’il “est un garçon” ?

Disneyland Paris a fait un rétro-pédalage à 180°. La maman a reçu des excuses du Parc d’attraction et également une compensation qui lui a fait retirer ses nombreux messages. Côté site internet, la page pour s’inscrire a été mise hors ligne puis et revenue avec un nouveau message :

Princesse d’un jour est une prestation proposée au Disneyland Hôtel pour tous les enfants.

Hélas la magie de Disney ne s’opère que pour les Princesses. Récemment des cours de Jedi sont également ouverts à tous les enfants mais pas de journée “Prince d’un jour” ouvert à tous. Dommage, les candidatures auraient été légions, du simple français ouvrier à la plus haute fonction de l’État.

Crédit image : Disney

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
… d’un marquis à la dérive sur le net. Gay Trump ? Elle aussi est morte.

Allô Houston, ici Paris. Harvey porte un joli prénom, mais il est bien porteur de désolation. Rien à voir avec...

Fermer