Coming-out historique dans l’Église pour dénoncer l’homophobie chez les religieux.

Un religieux polonais, Krzysztof Olaf Charamsa, fait son coming-out pour critiquer l’attitude de son Église face aux homosexuels.

hgdjkvdjslvkh

Encore une situation de crise à gérer pour le Vatican. En effet, alors que la réflexion sur la famille s’est ouvert dimanche, un prêtre polonais a osé faire son coming-out la veille.

Je sais que l’Église me verra comme quelqu’un qui n’a pas su remplir son devoir de chasteté, qui s’est perdu, qui plus est avec un homme ! Je sais que je devrai renoncer à mon ministère qui est pourtant toute ma vie.

Ludovine de La Rochère et Christine Boutin ont du faire un premier malaise. Mais le pire arrive. En effet, le prêtre a osé dire tout haut ce que tout le monde savait tout bas. Non seulement il y a des religieux pédophiles, mais en plus, il y a des religieux aimant la teub.

Ludovine de La Rochère et Christine Boutin ont du faire leur deuxième malaise.

Le clergé est largement homosexuel et aussi, malheureusement, homophobe jusqu’à la paranoïa car paralysé par le manque d’acceptation pour sa propre orientation sexuelle. […] Ils sont nombreux les prêtres homosexuels qui n’ont pas le courage de sortir du placard.

Le Vatican dénonce un effet d’annonce :

Le porte-parole du pape, Federico Lombardi, a vivement critiqué les déclarations du prête polonais :

Très grave et irresponsable. […] Il est sûr que Monseigneur Charamsa ne pourra pas continuer à exercer ses fonctions au sein de la Congrégation et des universités pontificales.

Rien dans cette phrase permet de savoir si c’est parce qu’il est gay que Krzysztof Olaf Charamsa va devoir démissionner ou si c’est parce qu’il a dénoncé ses petits camarades.

Qu’en pensent les ultra-conservateurs ?

Les oiseaux se cachent pour mourir. Voilà le titre de Pascal Célérier, grand rédacteur du site Boulevard Voltaire. Il a été inspiré pour dézinguer le prêtre. Oui cet homme qui a consacré une partie de sa vie à Dieu, dans sa tunique noir. Il a eu le malheur de dire qu’il aimait son prochain et le voilà mis au pilori par ces croyants.

La fin est tout aussi intéressante que le corps de l’article puisque Pascal Célérier lance un cri d’appel à tous ces hommes qui sont restés dans le silence. Ces hommes qui ont goûté aux pêchés mais qui sont revenus dans le droit chemin grâce à la foi et la volonté de Dieu. Amen.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte