Son nom est Garçon Magazine et ce sera le nouveau magazine gay qui a la lourde tâche de faire oublier Têtu et ses déboires.

garcon-magazine

Quatre mois après l’arrêt du magazine Têtu à l’âge de 20 ans, un nouveau magazine gay va arriver dans les kiosques le 27 novembre prochain avec un nom neutre mais orienté : Garçon Magazine.

Le nom est assez évocateur et son contenu devrait être orienté pour un public masculin qu’il soit homosexuel, bisexuel, hétérosexuel ou transsexuel, comme l’affirme Christophe Soret le fondateur du magazine.

Le plus important n’est pas le titre.  Le marché est essentiellement masculin mais le magazine parlera des filles sans être forcément connoté lesbien. Il nous fallait un titre consensuel facile à retenir.

Pour la gente féminine, il vous faudra donc vous contenter de quelques articles lesbiens voire fonder votre propre magazine.

Quel est le nouvel acteur  LGBT ?

Les personnes à la manœuvre ne sont pas étrangères de la communauté LGBT puisque ce sont ces mêmes personnes qui gèrent le magazine Qweek (magazine parisien traitant l’actualité LGBT dans le domaine culturel mais surtout festif). A la tête de l’équipe, nous retrouvons donc Christophe Soret.

Il est également consultant Web pour le site internet Cam4 qui comme son nom l’indique est un site de webcam amateur ou professionnel à destination d’un public très large :  hétérosexuel, bisexuel et homosexuel. Il est également consultant pour les sites nethomo.com et netechangisme.com

A ces côtés, il y a une équipe de douze personnes composées de pigistes et designers.

Têtu bis ?

Son fondateur Christophe Soret assure que ça ne sera pas un Têtu bis. Au sommaire du premier numéro, nous aurons donc droit à :

  • Interview Steevy Boulay en toute intimité
  • Entretien avec Régine
  • Dossier Star Wars, des gays tu parleras
  • Mike Fédé un jeune acteur prometteur
  • Chéries Chérie The LGBT film festival
  • SNEG au service de notre communauté
  • Prêtre, homosexuel et escort-boy
  • La PrEP  La drogue et les gays
  • Association Contact, dialogue positif de la famille hétéro sur l’homosexualité
  • Le porno doit il être payant ?  Le cover boy, interview de Matt Kennedy
  • Cahiers régionaux Ile de France, Nord, Est,  Ouest et Sud

Le prix ?

4,90 € tous les deux mois. Et pour le tout premier numéro, vous aurez le droit en plus à la première édition de Gaypied ainsi qu’un DVD. A cela ajoutons un guide pratique des soirées LGBT dans plusieurs grandes régions françaises.

Le premier numéro sera tiré à 50 000 exemplaires et sera distribué dans plus de 4 800 points de vente en France, Belgique, Luxembourg ainsi qu’en Suisse.

Niveau annonceur, il y aura Gayvox en échange d’un partenariat de droit de reproduction de Gaypied pour le 1er numéro. Il y aura également d’autres annonceurs du milieu LGBT participant déjà à Qweek.

Et le fondateur ne veut pas connaître le même destin funeste que Têtu :

Le plus important est le contrôle des coûts. Nous n’avons pas le budget de Têtu. Garçon magazine nous coûte donc 5 fois moins cher à produire que Têtu.

Seul l’abonnement pour le magazine en ligne sera disponible.

Notre avis :

Pour l’instant, nous n’avons que la Une et il est difficile de juger un magazine uniquement sur sa Une. Le point positif est l’accessibilité du contenu qui peut intéresser un large public. Le point négatif les deux entretiens qui risquent de rebuter certains.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
PrEP – Truvada : bienvenue dans le Monde d’Alice au Pays des Merveilles.

"Ouaiiiiiiiiiiii ! on va pourvoir niquer sans risque et au frais de la princesse !" La ministre de la santé...

Fermer