inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Les profils : Masculin only pullulent sur Grindr ou Hornet


04 février 2015 - David Chevalier


Hommes only, masculin only, muscles only… certains associent la recherche du corps hyper viril comme homophobe. Et vous ?

stevesanmartin2

Si vous êtes à la recherche de l’amour ou de plan cul, vous devez connaitre ces deux applications référentes sur smartphone : Grindr et Hornet. Nous y pouvons admirer plusieurs beaux visages mais surtout des troncs, souvent bien foutus. Des muscles, des pectoraux, des abdominaux, certains se demandent même combien de temps ils passent dans les salles de sport et comment ils font avec leur métier.

Et sur de nombreux profils, nous pouvons voir masculin only, viril only, homme only… Ce manque d’ouverture est souvent dénoncé sur les applications ainsi que les réseaux sociaux.

Ils n’ont qu’en en faire autant au lieu d’être gras !

Oui mais non. Nous ne sommes pas égaux face à la nature et certains vont très rapidement prendre de la graisse alors que d’autres vont rester hyper slim. Il y aura donc plusieurs personnes stigmatisées et la société va glisser sur un idéal de l’homme parfait et viril. A cela, ajoutons ceux qui auront une posture trop efféminées et nous aurons un lieu le plus discriminatoire au possible.

Une discrimination qui tend vers l’homophobie ?

Un blogger écrit une tribune dans le Huffington Post américain dénonçant cette pratique qui l’a amené à changer son comportement et son physique.

Thornton raconte avoir grandi dans une petite ville de l’Indiana au début des années 1980. Il se souvient d’un de ses camarades de classe de l’école primaire, qui était décrit comme un «petit garçon efféminé,” étant raillé par les autres enfants. Ne voulant pas subir le même genre de traitement, Thornton a fait un effort supplémentaire pour agir plus masculin.

Par peur, je me souviens d’avoir fait l’effort de m’asseoir avec mes jambes écartées, et de parler dans le ton le plus bas possible. Pour ne pas trop être expressif, écrit-il.

Mais la transformation ne s’arrête pas à la voix ou la posture. Au lycée, il était un garçon macho et personne ne pouvait savoir qu’il était gay. Il appartenait à un groupe de musique et avait comme tous les mecs machos, une belle veste en cuir.

Mais l’âge passe et aujourd’hui Thornton dit travailler sur un plus grand esprit d’ouverture.

La vie est étrange des fois. Il y a des moments douloureux et effrayants de notre enfance qui semblent encrés chez nous pour toujours, dans l’inconscient. Et ces moments influencent notre comportement (…) A chaque instant qui passe, je fais un pas de plus, loin de ce petit garçon effrayé, excessivement concerné par les manières de surface qui ne comptent tout simplement pas. Maintenant avec la vieillesse et la sagesse j’ai envie d’embrasser la diversité de notre peuple.

Crédits photos : Steve Sanmartin / Fred Goudon

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
[Vietnam] Premier mariage gay, en paillette !

Quelques semaines seulement après la levée de l'interdiction du mariage gay, le Vietnam connait son premier mariage ! Anh Tuan...

Fermer