inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Le nombre de plans culs augmente chez les gays ou hétéro curieux.


11 février 2015 - David Chevalier


La multiplication des applications augmente le nombre de plan cul chez les gays mais également des hommes mariés ou en couple.

plan cul

Un plan cul est par définition une rencontre unique qui a pour but d’avoir une relation sexuelle sans sentiment. Et que nous soyons homosexuel ou non, en France, le nombre de personne faisant des plans culs est en progression. Pas besoin d’avoir de chiffre précis avec des études pour constater ce fait.

Pourquoi cette augmentation ?

La facilité ! Aujourd’hui, il est plus facile d’avoir un plan cul qu’hier. En effet, la multiplication des applications pour téléphone portable aide grandement. Avant, il fallait aller dans des lieux gays (bars, saunas, clubs) ou dans des espaces naturels connus pour être des lieux de plans culs. La démarche pouvait intimider ou faire peur.

Ouverture des sexualités.

Les applications ont multiplié le nombres de plans culs mais pas seulement. Il y a certes beaucoup plus de personnes mais il y a également un plus grand éventail de personnes. Que vous habitiez dans le marais, à Limoges ou à Roubaix, grâce aux différentes applications, vous pouvez trouver un plan cul proche de chez vous.

Une diversité totale.

Mais la diversité ne s’arrête pas là. C’était déjà le cas avant sur les sites de rencontres, mais le phénomène s’est accentué grâce aux applications qui permettent de faire des rencontres en cachette. En effet, nous trouvons de plus en plus d’hommes mariés avec des femmes ou simplement en couple. L’image de la famille avec homme femme et enfants allant à l’Église le dimanche matin est bien révolue car ces pratiques n’épargnent aucun quartier et aucune catégorie sociaux professionnels ni même de partis politiques.

Vincent dans la région de Bourgogne :

Je n’ai pas attendu l’amour est dans le pré pour avoir une relation avec un mec dans une grange. Et de mémoire il était marié avec enfants.

Thomas d’Île de France :

Moi je préfère faire des plans culs avec des mecs mariés. Ils sont plus virils, directs et je sais que ça ne sera qu’un coup du soir.

Bertrand du Nord Pas de Calais :

Je fais des fois des plans culs avec des mecs mariés. Ça m’évite de m’attacher. Mais il ne faut pas coucher avec eux pour chercher le mâle viril actif dominant car on serait très vite déçu.

Vincent d’Alsace :

Je m’en fiche qu’il soit marié ou non. A vrai dire, je ne pourrais vous dire. J’ai peut être eu des mecs avec des alliances mais je ne me suis jamais inquiété de savoir s’ils étaient gays ou non.

Thibaut de Normandie :

Je n’ai pas rencontré d’hommes mariés sur les applications mais sur des aires de repos. Je savais que c’était un lieux de drague d’hommes mariés. Après pourquoi ils font ça avec des gays ou entre-eux, je m’en fiche.

Témoignages recueillis sur Grindr, Scruff et Hornet.

Aucun homme marié n’a désiré s’étendre sur le sujet. Ils le font pour varier les plaisirs pour certains, parce que c’est compliqué en ce moment avec leur femme, parce qu’il aime se faire faire une fellation par un mec mais ne s’imagine pas vivre avec un mec. Parfois ce sont des homosexuels refoulés qui sont prisonniers de leur situation familiale. Les raisons ou les excuses sont multiples et variées.

Ça ne touche que les hommes ?

Il est clair que non. Les femmes tendent à être aussi volage que leurs maris car les applications de rencontre entre lesbiennes existent également mais l’ampleur n’est pas à la même hauteur. Les femmes quitteraient plus facilement leur mari pour une autre femme plutôt que de le tromper.

Hélas pour elles, ce n’est pas l’habitude des hommes.

Les multiplications des plans culs ne touchent pas uniquement le monde homosexuel ou bisexuel mais également les hétérosexuels. Mais ça c’est une autre histoire.

Plan Q le court métrage :

Ce film reflète bien la réalité lors d’un plan cul, que vous soyez gay ou hétéro à la base. Portez pas nos pulsions, nous nous laissons séduire par une partie de jambes en l’air. Mais après, c’est la douche froide. Court Métrage à voir ou à revoir de Marc-Aurèle Rocher avec Jean-Baptiste Yao et Weil Bahri.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Le nouveau biopic de James Dean ne convainc pas la critique.

Le film sur un épisode de la vie de James Dean n’enthousiasme pas la critique lors de sa projection au...

Fermer