Rapport annuel de SOS Homophobie

38% de témoignages d’actes d’homophobie en moins en 2014.

 rapport-sos-homophobie-1

Il est loin le temps des débats tendus et des manifestations de la Manif pour Tous. En 2014, rien de tout cela bizarrement. Juste un an après l’adoption et l’exécution de la loi pour le mariage pour tous, les actes homophobes seraient en baisse, moins de 38 % selon SOS Homophobie.

2013 : l’année des excès.

Comme le montre ce graphique, en 2013, les actes d’homophobie ont été plus nombreux que les années précédentes. 2013, année du débat sur le mariage pour tous et de ces millions de personnes défilants avec leurs enfants dans les rues de Paris. Mais promis, comme le déclare la Manif pour Tous, ces manifestation n’ont pas été un vecteur à la haine.

rapport-sos-homophobie-2

2014 : l’évolution se confirme.

Plus médiatisée, plus accessible, SOS Homophobie recueille toujours plus de témoignage. Depuis 1997, les témoignages d’actes homophobes ne cessent d’augmenter. A cela, plusieurs raisons.

La médiatisation de l’association permet de recueillir plus de témoignage. Les victimes d’acte homophobie savent plus facilement vers qui se tourner pour se confier.

La deuxième raison toute aussi importante est l’acceptation. Grâce au mariage homosexuel, et aux avancées précédentes, nous sommes de plus en plus nombreux à sortir du placard et à s’assumer. Finis donc les rendez-vous uniquement dans le Marais. Que nous soyons à Bordeaux, Marseille, Strasbourg ou Lille, les homosexuels se cachent de moins en moins au risque de “choquer” de plus en plus.

rapport-sos-homophobie-3

Réseaux sociaux et appel à la haine.

Que vous soyez homosexuel, juif, musulman, asiatique, vous êtes sujet à plusieurs remarques dans la vraie vie mais également sur les réseaux sociaux. Certains pensent que c’est une zone de non-droit alors que la loi Française s’applique bel et bien sur toutes les plateformes en lignes. Même derrière un pseudo, nous pouvons être poursuivi pour injures racistes, homophobes ou appel à la haine. Mais c’est hélas difficile d’identifier la personne se cachant derrière un pseudo.

Si j’ai un enfant homosexuel je le tue de mes propres mains, je suis homophobe et j’assume.

Les PD quand de vrais hommes seront au pouvoir on les enfournera dans les chambres à gaz !! Comme les juifs !!

Heureusement, Twitter est de plus en plus réactif face à de tels propos ce qui permet de faire taire ce genre de personnes. Mais ce n’est pas pour cela que le mal ne blesse pas.

Plusieurs témoignages sont recueillis chaque jour de personne de tout âge, homme, femme et de n’importe quel milieu socio-professionnel.

Vous pouvez retrouver le rapport complet en le téléchargeant sur leur site : SOS-Homophobie.org.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte