inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

SOS Homophobie : “cela est insuffisant”. Restons mobilisés !


31 octobre 2018 - lemarquis


Hier, je vous parlais de la venue des trois ministres Belloubet, Castaner et Schiappa au sein des locaux de SOS Homophobie pour apporter leur soutien à la lutte contre les violences LGBTphobes… Pour les associations, c’est une première et un geste fort.

Concernant septembre 2018, les bénévoles de SOS Homophobie ont constaté une augmentation de 37 % des appels pour témoigner d’actes LGBTphobes sur la ligne d’écoute anonyme, en comparaison à septembre 2017. Les associations LGBT+n’en peuvent plus de voir des visages tuméfiés, des lèvres boursouflées ou des nez qui saignent postés sur Internet. « Cela montre que l’homophobie est ancrée dans nos sociétés, déplore Joël Deumier, président de SOS Homophobie. Elle persiste malgré l’évolution des droits, malgré l’évolution des mentalités. Et c’est la raison pour laquelle les associations LGBT ont tiré la sonnette d’alarme il y a deux semaines et ont interpellé le gouvernement pour dire : Il y en a marre, il y en a assez. On veut que le gouvernement et les pouvoirs publics prennent des mesures concrètes. »

Les annonces et déclarations des ministres.

Avec ce déplacement conjoint des ministres de l’Intérieur, de la Justice et de la secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre les discriminations, le gouvernement entend démontrer sa mobilisation. Parmi les mesures qui devraient être mises en place, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur a annoncé « le doublement des effectifs de la cellule “haine discrimination” de la plateforme Pharos » qui veille sur les réseaux sociaux. Il a également évoqué la mise en place d’un « référent LGBT » dans les commissariats et groupements de gendarmerie. D’autres mesures émanant d’autres ministères devraient être annoncées prochainement.
Marlène Schiappa a pour sa part salué cette action interministérielle, rappelant au passage que d’autres ministres sont engagés sur cette question. « Je pense au ministre de l’Education nationale qui a annoncé également des mesures pour lutter contre l’homophobie dès l’école, au secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, qui est très engagé sur les sujets de lutte contre la haine en ligne, et finalement l’ensemble de nos collègues : ça passe des Sports à l’Outremer ». Pour la secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre les discriminations, le lien entre le gouvernement et les associations est indispensable : « Nous avons besoin de les entendre, de les écouter, de les comprendre et de construire avec elles cette feuille de route ou ce plan d’action interministériel pour lutter ensemble contre ces agressions homophobes qui sont intolérables pour ne plus voir sur les réseaux sociaux ces visages tuméfiés, ces bleus, ces récits de personnes violentées, simplement en raison de leur vie amoureuse. »
La garde de Sceaux, Nicole Belloubet, se félicite de cette réunion interministérielle et revient sur le volet judiciaire : « Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, il y a une forme de paradoxe puisqu’il y a un nombre de plus en plus élevé de plaintes, mais des condamnations qui sont fondées sur des circonstances aggravantes liées à des faits d’orientation sexuelle de genre sont très peu nombreuses. Il faut absolument que nous améliorions ce rapport ». Elle souhaite tout d’abord, la possibilité de porter plainte en ligne. Ensuite, l’envoi d’une circulaire à tous les procureurs généraux « pour leur rappeler l’importance de la lutte contre les discriminations et les réinciter à faire fonctionner au sein des parquets les pôles anti-discriminations ». La Garde des Sceaux souhaite également « améliorer la formation des magistrats et développer les formations interprofessionnelles magistrats-policiers ». Enfin, elle veut « faciliter le retrait des contenus homophobes partagés sur internet » en développant l’exercice de procédures civiles en référé pour bloquer l’accès à des sites ou des pages véhiculant des propos LGBTphobes.

Le constat de Joël Deumier.

Ce matin au cours de la matinale de Franceinfo  le président de SOS homophobie est revenu sur les annonces gouvernementales et sur le déplacement des Ministres: « Une volonté claire du Gouvernement » et « des mesures probablement insuffisantes ».

 

Et maintenant ?

Je ne le redirai jamais assez ! Restons mobilisé(e)s ! Je ne veux plus voir de témoignage où est écrit noir sur blanc “j’ai peur de prendre la main de mon copain dans la rue“. Chacun d’entre nous, sans aucune distinction d’affection ou de désaffection pour tel ou tel participant, pour ou contre la politique de notre actuel gouvernement, tout ce qui est fait pour lutter contre les LGBTphobie est un pas de plus pour notre liberté à être des citoyens à part entière. Les combats seront encore longs. Le tout est que la peur change de camps. Car ne nous y trompons pas. Avec le futur débat sur la PMA, nous risquons fort de voir encore s’amplifier les provocations, les insultes, voir pire. Et c’est ce qui me fait le plus peur à titre intime et personnel. C’est “le pire”. Je ne veux pas qu’en France nous puissions un jour avoir droit à une cérémonie hommage pour un ange tel que Matthew Shepard.
Stop à la haine crasse ! Stop à la LGBTphobie ! Et comme un message personnel pour défendre particulièrement certains de mes amis, stop à la séropophobie !

Restons mobilisés !

Crédit photographique & vidéo : Les internet, Twitter, SOS Homophobie.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Quelle sera l’attitude du gouvernement ?

  Les déclarations politiques s'enchainent depuis le dévoilement de l'agression ignoble dont a été victime Romain* à Rouen dan la...

Fermer