inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Suisse : Un père condamné à 11 ans de prison pour avoir voulu tuer son enfant qu’il croyait gay.

Catégories : Actualités LGBT · Europe · Homophobie · Transphobie

Un jugement très attendu de l’autre côté des Alpes.

Un homme de 54 ans  d’origine irakienne a été condamné à onze ans de prison, le 22 décembre dernier, pour avoir tenté de tuer son enfant de 17 ans avec un couteau de cuisine parce qu’il pensait que son fils était gay. L’homme était un croyant très pratiquant. Le fils, un jeune qui ne tendait qu’à une chose, changer de genre. Voyant la détresse dans laquelle il se trouvait, il était tombé rapidement dans une dépression mélangeant cannabis et alcool.

Durant une nuit, une fois son fil endormi, le père aurait pris un couteau de 24 centimètres et aurait commencé à lui trancher la gorge. Le fils a pu fuir son bourreau. Il sera rapidement emmené en hélicoptère à l’hôpital. Cette tentative de meurtre avait eu lieu en mai 2019 dans le village de Langnau.

Depuis l’arrestation de son père bourreau, il a pu devenir une jeune femme trans mais toujours avec les stigmates de son agression. Le tribunal de Burgdorf a condamné son bourreau à 11 ans de prison ainsi qu’à une amende de 18 500 €. Le père devra également quitter le territoire après la peine.

Le père se défend de toute tentative de meurtre et affirme que son fils a fait une tentative de suicide. Selon son avocat, il fera appel de la décision.

Suisse : Un père a voulu tuer son fils parce qu’il était gay !

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Europe · Homophobie · Transphobie

.

Par publié le 27 décembre 2020

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast. Twitter : @kame84sennin

Donnez votre avis !

Read previous post:
2020 : Ce Noël différent. Passé, présent et à venir.

C'est l'anniversaire de Jésus. La foi , finalement, en l'Espérance ? Enfant, je l'avoue, j'étais jaloux de mes petits camarades...

Close